Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 00:33

hollande-rayban

 

L’endettement de la Corrèze va encore se creuser en 2012 après quatre années de gestion par François Hollande. Une mauvaise nouvelle pour la France si le candidat socialiste venait à remporter la présidentielle. Comment gérer la quatrième puissance mondiale quand on a mis en faillite un département de 240.000 habitants.


François Hollande réclame sans cesse des comptes à Nicolas Sarkozy sur son bilan, pourtant loin d’être mauvais, mais il ne se fait pas très loquace à propos de son propre bilan de président du Conseil général de Corrèze.

Il faut dire qu’en quatre ans, le département a plongé dans un état de quasi-faillite et que François Hollande n’a rien à envier à ses camarades socialistes de Grèce ou d’Espagne qui ont ruiné leurs pays.

 

Car l’argument du candidat socialiste selon lequel tout serait de la faute de la majorité de droite qui l’a précédé est un peu facile. Non seulement, un responsable politique doit assumer son bilan, mais l’endettement de la Corrèze a explosé de plus de 50% depuis l’élection à sa tête de François Hollande.

 

Un endettement qui s’élèvera selon la Cour des comptes du Limousin à 364 millions d’euros à la fin de l’année 2012, soit plus de 1.500 euros de dettes pour chaque Corrézien. François Hollande ne peut pas se défiler face à ce bilan calamiteux. D’autant plus que le candidat socialiste n’ayant jamais été ministre, c’est le seul sur lequel on puisse le juger.

 


Le seul ? Pas vraiment, puisque François Hollande a tout de même été plus de dix ans premier secrétaire du parti socialiste. Et comme le dit Martine Aubry, « quand il est parti, même les toilettes ne fonctionnaient plus ». Les Français ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.



 

 

 

source : http://24heuresactu.com/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique