Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 01:12

Depuis la rentrée, une bien étrange école s’est installée rue Pierre et Marie Curie, sous la dalle Maurice Thorez à Bagnolet, une « scolarité alternative » illégale, réservée à des élèves exclusivement musulmans âgés de 3 à 8 ans, déscolarisés, et venant de diverses communes des environs.

Par Caroline Alamachère de Riposte Laïque

Cet espace communal couvert de tags, devenu madrassa, contrevenant aux normes exigées pour les lieux d’accueil d’enfants, et dont l’enseignement islamique reste secret, est généreusement et illégalement prêté par le maire communiste Marc Everbecq (pour qui il ne s’agit que d’une simple garderie et qui refuse d’entendre évoquer le sujet de la laïcité), alors même qu’il s’était pourtant engagé le 28 novembre dernier auprès des habitants indignés à faire cesser cette activité prosélyte.

Pour en avoir le cœur net, je suis allée ce jeudi voir comment cela se passait et ai discrètement filmé les lieux où l’on aperçoit la classe juste derrière l’entrée. Durant de longues minutes cela n’a été qu’un ballet incessant de voiles noirs, de barbes, de poussettes. Par ailleurs, à quelques dizaines de mètres de là, une autre école – officielle celle-là – accueille également de très nombreuses voilées du même acabit.

A 8h30 tous les matins la directrice en niqab noir ouvre le rideau de fer et les parents arrivent, tous barbus et niqabées, et déposent leurs enfants rapidement.

Les poussettes sont très nombreuses, les petites filles voilées aussi, de même que les voitures cossues et spacieuses pour y loger la nombreuse famille. Une fois les enfants entrés un rideau de fer est baissé, isolant les enfants de l’extérieur et empêchant toute visibilité de ce qui se passe à l’intérieur des murs.

-
-

 

Entrée des retardataires

Entrée des retardataires

L'unique fenêtre de la madrassa située au niveau du plafond

L’unique fenêtre de la madrassa située au niveau du plafond 

A 8h30 la directrice ouvre la porte

A 8h30 la directrice ouvre la porte

On aperçoit la classe derrière. Il n'y a aucune visibilité sur l'extérieur une fois le rideau baissé

On aperçoit la classe derrière. Il n’y a aucune visibilité sur l’extérieur une fois le rideau baissé

Femme et enfant masqués

Mère et ses enfants 2

Mère et ses enfants

Mères ayant déposé leurs enfants

Fillette voilée

Fillette voilée

Selon Mohammed Henniche, Président de l’Union des associations musulmanes (UAM) du 93, les femmes qui la dirigent sont voilées mais « ce ne sont surtout pas des intégristes en conflit avec l’Etat ». C’est évident, c’est sans doute pour cela que les enfants sont enfermés…

Outre le fait que la responsabilité de la municipalité soit pleinement engagée en cas de sinistre du site (aucune commission de sécurité n’y avait fait de contrôle depuis 2006, mais sous la pression un contrôle aurait eu lieu ces derniers mois, le rapport n’a toujours pas été remis), cette activité « scolaire » n’a fait l’objet d’aucune déclaration auprès de l’Education Nationale dont l’inspecteur de circonscription précise même que « cette activité n’ayant pas été déclarée au Ministère de l’Education Nationale, il n’y a pas de mandat pour aller inspecter ce qui se déroule dans ces locaux ». En clair, tout peut y être enseigné aux jeunes enfants.

A la tête de ce prosélytisme islamique, prudemment qualifié d’« accompagnement éducatif », on trouve l’association Sur le Chemin du Savoir responsable de plusieurs sites du même genre et qui s’est déjà illustrée à Fontenay-sous-Bois et Aubervilliers avant de poser ses valises à Bagnolet, grâce aux bons soins de l’AMB (Association des Musulmans de Bagnolet) hébergée en ces lieux par la mairie depuis 2008 ! Voyant la mauvaise publicité poindre sur leurs petites affaires, l’AMB est allée pleurnicher auprès du maire qu’elle avait bien sûr été abusée…

La trésorière se défend : « Nous ne sommes pas une école mais une association. Des orthophonistes et des spécialistes y aident les enfants en difficulté scolaire en complément de cours à domicile ou au CNED. Nous proposons aussi des sorties et de l’éveil à la foi ».

Les riverains excédés, réunis dans l’association Citoyenneté en Actes, ont alerté les pouvoirs publics sur cette situation inacceptable et ont saisi le procureur de Bobigny Sylvie Moisson le 15 avril dernier pour dénoncer le non respect des lois de la République et la mise en danger des enfants. Ils ont également adressé un courrier au maire le 18 février, lequel est resté sans réponse.

Sur leur site ils précisent également que les membres de la majorité informés n’ont rien fait, rien dit, pour faire cesser ce scandale.

J’ai adressé mercredi un mail à Citoyenneté en Actes pour leur demander si la situation avait évolué et s’ils avaient connaissance du type de cours donné aux enfants. Ils m’ont répondu qu’ils l’ignoraient et que l’activité avait « poussé comme un champignon ».

Des habitants constatent une radicalisation générale de l’islam dans le quartier, ce qu’ils attribuent au maire dont ces islamistes seraient « le fond de commerce », ce dont il ne se cache même pas. Marc Everbecq est par ailleurs très fortement contesté par les Bagnoletais pour diverses affaires, notamment sur la gestion financière particulièrement opaque et douteuse de la ville.

M. Everbecq, pour éviter d’avoir à se justifier sur l’existence de cette madrassa et sur le viol des valeurs de la République, invoque évidemment l’islamophobie de cette association citoyenne, notamment sur les réseaux sociaux.

L’école est obligatoire dès l’âge de 6 ans et le versement des allocations familiales est conditionné par la scolarisation de l’enfant. Sous quelles conditions les parents perçoivent-ils leurs allocations ? Pourquoi la trésorière évoque-t-elle un enseignement du CNED alors que les enfants sont enfermés dans cette école illicite aux heures de scolarité normales ? Quel pacte le maire a t-il passé avec les islamistes du coin ?

Caroline Alamachère

Cabinet du Maire : 01 49 93 60 07 ou http://www.ville-bagnolet.fr/index.php/ecrire-a-un-elu.html

http://youtu.be/qvokyb2FjJg

http://youtu.be/SH4LUochopg

http://youtu.be/aGDd7_Bc9ig

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/l-etrange-ecole-musulmane-qui-agite-bagnolet-28-05-2013-2842659.php

http://www.citoyennete-actes-bagnolet.com/une-ecole-illegale-dans-les-locaux-de-la-m-b-que-fait-le-maire/

http://www.citoyennete-actes-bagnolet.com/ecole-illegale-la-lettre-adressee-a-la-procureure-de-la-republique/

(on notera l’origine arabo-musulmane des responsables associatifs de la ville de Bagnolet, ceci expliquant peut-être la bienveillance envers les associations musulmanes prosélytes) http://www.ville-bagnolet.fr/index.php/le-maire-et-les-elus/articles/le-maire-et-les-elus.html

 

 

 

 par Caroline Alamachère

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers