Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 23:52

Bangladesh-christian-girls-resizedComme au Pakistan et en Égypte, des jeunes chrétiennes sont enlevées, violées et converties de force à l'islam.

____________________

Plus de 140 enfants ont été secourus de centres de formation islamiques (madrassas) au cours des neuf derniers mois, et la majorité d’entre eux avaient été ciblés à cause de leur foi chrétienne. Les fillettes, qui représentent près de la moitié des enfants secourus, rapportent avoir été réduites aux travaux forcés et à l’esclavage sexuel.

De nouvelles informations sont sorties sur le traitement des jeunes filles rescapées des madrassas plus tôt cette année. « Elles ont été converties à l’islam de force », a déclaré Akash, un contact de Christian Concern International (CCI) dont le nom a été changé pour des raisons de sécurité. « Elles étaient forcées de porter le voile en tout temps. Certaines filles devaient également travailler comme esclaves dans les maisons de familles musulmanes et recevaient un seul repas par jour ».

Les jeunes filles secourues s’étaient fait dire qu’elles étudieraient dans une école chrétienne et recevraient une formation d’esthéticiennes. Toutefois, au terme du voyage exténuant de leurs village jusqu’à la capitale Dacca, elles ont découvert que c’était un mensonge. …. « Au lieu d’étudier pour être esthéticiennes, nous avons été envoyées dans des hôtels pour travailler comme prostituées », a expliqué l’une des jeunes filles.

L'année dernière, Akash vendait des billets de bus pour une entreprise de transport au Bangladesh quand il a remarqué qu'un homme nommé Norbert Tripura se rendait fréquemment à Dacca avec des groupes d'enfants. ... Après enquête, il a découvert que de nombreuses familles avaient envoyé leurs enfants avec des hommes, y compris Norbert, qui se sont avérés être des trafiquants. Avec l'aide d'un partenaire de CCI, Akash a organisé le sauvetage des 12 premiers enfants en juillet 2012. D’autres ont été rescapés en octobre 2012, suivis par une centaine d’autres depuis janvier 2013.

En tant que chrétiens, ces enfants et leurs familles sont une minorité marginalisée dans un pays musulman à plus de 90%. En tant que minorité, les chrétiens obtiennent difficilement des emplois ou une éducation de qualité. Parfois, on va jusqu’à leur interdire d’utiliser les puits communautaires dans les villages. En conséquence, de nombreux chrétiens, en particulier ceux de Tripura, sont extrêmement pauvres et désespèrent d’offrir une vie meilleure à leurs enfants. Cette situation les rend vulnérables aux trafiquants comme Norbert.

Selon les rapports de la Fondation Kapaeeng et du partenaire de CCI au Bangladesh, il pourrait y avoir jusqu'à 138 enfants de Rangamati, 42 de Bandarban et six de Khagrachari qui sont toujours portés disparus. « Nous pensons qu'ils sont également vendus aux madrassas et nous les recherchons », a déclaré Akash. « Je rêve que tous les enfants soient sauvés et reçoivent une éducation supérieure pour pouvoir se tenir debout par eux-mêmes ».

Source : More Than 140 Christian Girls Held as Sex Slaves Rescued From Islamic Madrassas, Persecution.org, 5 mai 2013. Traduction par Poste de veille 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International