Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 00:59

michel_sapin_cahuzac Parti socialiste

L’amateurisme et la division au sein de la majorité n’ont pas fini de nous surprendre. Jeudi, le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, s’est emporté après le ministre du travail, Michel Sapin, à qui il a recommandé d’un air menaçant de « changer de ton » et « d’attitude » et à qui il a reproché « l’insuffisance de ses services ». La guerre des chefs est de retour.

On connait tous la passion des socialistes pour les luttes intestines et les haines fratricides. Nouvel exemple cette semaine avec l’affrontement Bartolone/Sapin, sur fond d’emplois d’avenir.

 

Les économistes du monde entier le savent : l’arrivée des emplois d’avenir (la résurrection des emplois-jeunes de Jospin, qui avaient connu le succès que l’on sait) va sauver la France de la crise et endiguer le chômage.

Pour cette raison, Michel Sapin, ministre du Travail, a déclaré dans une interview au Monde, que le retard pris dans la mise en place de ces emplois d’avenir en Seine-Saint-Denis était causé par le département, en expliquant que « les collectivités ne font pas assez d’efforts« . Manque de bol pour Sapin, Claude Bartolone est député de Seine-Saint-Denis et il a très mal pris cette agression envers son département.

 

Le président de l’Assemblée Nationale a donc répondu, visiblement agacé, par presse interposée (comme l’élégance socialiste le veut dans ces cas là…), en déclarant au quotidien La Provence qu’il « faut changer de ton, parce que ce genre d’attitude peut conduire au divorce« , avant d’attaquer directement le bilan de Michel Sapin : « Je ne voudrais pas que le ministre du Travail fasse passer l’insuffisance de ses services sur le dos des collectivités locales« .

Puisque ce sont eux-même qui le disent, il va bien falloir admettre « l’insuffisance » du Parti socialiste dans la direction de la France, qui vient de battre un nouveau triste record de chômage.

 

Avec un flan à l’Élysée, une serpillère à Matignon et une carpette à Solférino, on comprend que le parti au pouvoir manque cruellement de leader, de charisme et de poigne. Ce qui conduit inévitablement à ce genre d’affrontements pathétiques de petites individualités. On imagine l’état d’une cour de récréation dont François Hollande serait le surveillant…

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique