Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 03:34

 

Des clandestins campent sur les bords du Doubs, notamment aux alentours du quai de Strasbourg à Besançon. Ils viennent en majeure partie du Kosovo* pour demander l’asile politique à la France. Il y a aussi des Africains, qui viennent du Soudan ou de la Libye.

Certains sont ensuite hébergés chez des proches ou des cousins qui sont arrivés dans la capitale comtoise quelques mois en arrière. Ces derniers bénéficient d’un logement et d’un statut de réfugié.

 «On commence sérieusement à être dépassés», constate amèrement Ludovic, l’un des responsables des lieux. « Ils sont plus de 200 à l’heure actuelle. Pour les repas, nous sommes obligés de refuser du monde, car il n’y a pas assez pour tous.
Les autres centres de jour sont complets, sans parler des hébergements de nuit. Comme nous sommes les seuls à accepter les chiens et que nous avons un public habituel un peu difficile, nous refusons les enfants. C’est très dur. Mais nous devons respecter des règles de sécurité. On pourrait nous objecter qu’on peut faire plus. C’est sûr. Mais les conditions d’accueil se détérioreraient en même temps.
»

Désormais, les familles avec des enfants âgés de moins de 10 ans sont prioritaires pour l’hébergement d’urgence.

 


90 % de la population environ est dite de tradition musulmane, principalement sunnite

Présidente Atifete Jahjaga
Premier ministre Isa Mustafa
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kosovo

 

 

Source

vu sur : http://www.fdesouche.com/547913-besancon-les-centres-daccueil-satures-clandestins-campent-les-quais

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration