Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 02:45

« LORSQU’UNE PERSONNE est jeune, elle peut se défendre », mentionnent Gilbert * et Marthe * , les voisins de la nouvelle victime qu’a trouvée celui qui jette, depuis des mois, une ombre d’insécurité dans un immeuble de la rue des Cras à Besançon.

« Mais là, il s’attaque à Delphine *. Elle a 87 ans. Elle se confine chez elle depuis plusieurs jours parce qu’elle craint de le croiser lorsqu’elle va faire ses courses. Elle a peur d’être bousculée et de perdre l’équilibre. Elle serait alors à sa merci. »

Harcèlement et poursuites en voiture
L’autre souci qui préoccupe les voisins de Delphine est qu’elle habite juste au-dessus de l’appartement de ce résident arrivé en France au début des années 70. « Un beau jour, il lui a reproché de faire du bruit avec ses talons aiguilles. C’est une pure invention. Delphine ne se déplace qu’en chaussons chez elle. Malgré tout, tous les jours, il fait sonner l’interphone en continu chez elle, à tel point qu’elle a fini par le débrancher. Comme si cela ne suffisait pas, il cogne sur les murs de son appartement. C’est effrayant. Il ne l’a jamais vue et c’est aussi bien comme ça. »

Il y a un an, le couple témoin de tous ces événements récents a été agressé par ce locataire. Marthe, violemment jetée à terre, avait eu trois jours d’incapacité totale de travail (ITT). Une plainte avait été déposée à l’époque. « Il ne s’est pas calmé pour autant », déplore Gilbert, son époux.

« Il poursuit les gens en voiture. Il bloque l’accès du parking et nous empêche de sortir. J’avais interdit à mon fils d’utiliser son scooter pour aller travailler ou voir ses amis. Aujourd’hui, mon fils a déménagé. Beaucoup de gens ont envie de partir d’ici puisqu’on ne peut rien faire contre cet énergumène, manifestement. »

Source

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/540403-besancon-terrorises-voisin-etranger-octogenaires-craignent-sortir-chez

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers