Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 02:45
Birmingham :

Birmingham : "Ici, c’est zone musulmane"

Vous ne pouvez pas prêcher avec la Bible, ici c’est une zone musulmane.

(C’est ce qu’un policeman îlotier a dit à deux chrétiens)

Deux prédicateurs chrétiens ont été empêchés par la police communautaire de distribuer des extraits bibliques parce qu’ils étaient dans un quartier musulman.

Ils ont déclaré avoir été informés par un officier de police qui soutient la communauté musulmane qu’ils ne pouvaient pas prêcher dans ce quartier et que tenter de convertir des musulmans au christianisme était un crime de haine.

Le responsable de la communauté a également déclaré avoir dit aux 2 hommes :

"Vous êtes prévenus. Si vous revenez ici vous allez vous faire battre, vous avez été averti".

Un agent de police qui était présent lors de l’incident qui s’est produit dans le quartier Alum Rock de Birmingham est également accusé d’avoir dit aux 2 prédicateurs de ne plus revenir dans ce district.

Un fait préoccupant, face à la multiplication de zones islamiques de non-droit.

Les prédicateurs, les Américains Arthur Cunningham et Joseph Abraham, exigent des excuses et une compensation de la part de la police des West Midlands.

Ils disent que le traitement qu’ils ont subi est contraire à la Charte des Droits Humains qui garantit la liberté d’expression religieuse.

Les prédicateurs, qui ont le soutien du groupe de pression The Christian Institute, disent qu’ils vont déposer une plainte au tribunal pour violation de leurs droits s’ils ne reçoivent pas d’excuses.

Ils ont accusé l’officier Naeem Naguthney, de la Police Community Support Officier (PCSO), sorte de police communautaire et composées de membres civils de la police (sans uniformes), de se comporter d’une manière "agressive et menaçante". Une plainte a été déposée par leur avocat qui a déclaré qu’ils ont été interrompus alors qu’ils parlaient aux jeunes musulmans au sujet de leurs croyances.


Arthur Cunningham- & Joseph-Abraham

JPEG - 11.9 ko

M. Abraham, 65 ans, qui est né en Égypte de parents musulmans et s’est converti au christianisme, a déclaré :

"Il nous a dit que nous essayons de convertir des musulmans au christianisme et que c’était un crime de haine.

 

"Il était très intimidant et très inquiétant que quelqu’un tenant ce type de propos et ce point de vue puisse devenir un agent de police, même de la PCSO.

M. Cunningham, 48 ans, un compagnon missionnaire baptiste américain, a déclaré :

"Il s’est rendu compte que nous étions Américains et il a alors commencé à déblatérer à propos de George Bush et la politique étrangère américaine.

"Il a dit que nous étions dans une zone musulmane et n’étions pas autorisés à diffuser notre message chrétien. Il a dit qu’il allait nous emmener au poste de police.

M. Cunningham a ajouté :

"Je suis stupéfait que les policiers soient si nonchalant. Ils semblent se contenter de ne pas dire clairement que ce que nous faisions était parfaitement légal. Ici, c’est [encore, mais pour combien de temps] un pays libre et le fait de suggérer que nous étions coupables d’un crime de haine pour répandre la parole de Dieu est scandaleux."

M. Naeem Naguthney, 30 ans, a été recruté comme agent de soutien communautaire l’an dernier après avoir été au chômage pendant huit mois.

Plus tôt dans l’année, il a eu un rôle de premier ordre lors d’une conférence donnée pour le lancement de la branche West Midlands de l’Association Nationale de la Police Musulmane. Il a donné une lecture du Coran devant le public qui a ensuite écouté une intervention enregistrée de Gordon Brown, un discours du ministre du Home Office Tony McNulty, et la contribution de plusieurs directeurs de police.

M. Naguthney a refusé toute discussion.

Son frère, Nadeem, a déclaré :

"Naeem est un homme de la communauté, c’est pourquoi il a rejoint la police."

Le quartier Alum Rock de Birmingham était au cœur d’une enquête sur le terrorisme l’année dernière, qui a pris fin avec la conviction du résident local Parviz Khan de comploter pour kidnapper et décapiter un soldat britannique.

Un évêque de l’église anglicane, le révérend Mgr Michael Nazir-Ali, a prévenu récemment qu’il est difficile pour les non-musulmans de vivre et de travailler dans certaines zones où les radicaux et les religieux tentent d’imposer un caractère islamique.

Un porte-parole de la police de West Midlands a déclaré qu’une enquête sur la plainte avait conclu que le PCSO avait agi "avec les meilleures intentions" quand il "est intervenu pour désamorcer une dispute entre deux groupes d’hommes" [langage typique de dhimis].

Selon une déclaration,

"À la suite de cette enquête, le PCSO a donné des indications sur ce qui constitue un crime de haine et des conseils sur le style de communication".

Une manière de dire que le droit britannique sur cette portion de territoire ne s’applique plus, et que c’est la charia ismaiya toute triomphante qui règne.

Pas d’inquiétude : en France aussi, nous aurons bientôt ce type de milices. Il ne faut pas désespérer, la première brigade de Gendarmerie nationale musulmane est pour demain ? Le reste suivra, et la question qui se posera sera de savoir si les heureux élus verbaliseront en français ou seront autorisés à utiliser une ou d’autres langues.

L’islam a déclaré la guerre à l’Occident, mais l’Occident ne le sait pas encore.

Traduit librement de l’article de Steve DOUGHTY et Andy DOLAN, Mail Online

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration