Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 01:43

Bruxelles-et-la-Cour-des-comptes-previennent-Hollande.jpgDans sa chronique sur BFM TV, l’économiste Nicolas Doze est revenu sur les remarques de la Commission européenne et de la Cour des comptes au sujet du programme démagogique de François Hollande. Sans surprise, les deux organes conseillent de ne surtout pas appliquer ce dangereux programme. Une nouvelle gifle pour Hollande, en moins de deux mois de présidence, après celles infligées par Merkel, Cameron, Obama et surtout Valérie Trierweiler.

Comment les Français ont pu être naïfs au point de voter pour le programme jospinien de la campagne présidentielle socialiste ? Hausse du Smic, nouvelles charges pour les entreprises, augmentation du nombre de fonctionnaires, baisse de l’age de départ à la retraite… Il n’est pourtant pas besoin d’être spécialiste en économie pour deviner que dans le contexte de crise actuel, il serait suicidaire d’appliquer toutes ces propositions démagogiques.

C’est le message que la Cour des comptes et la Commission européenne ont fait passer à François Hollande et à son gouvernement, comme le résume Nicolas Doze.

Le journaliste nous explique ainsi que les deux organismes « disent exactement la même chose tous les deux, ils disent à François Hollande : vous devez désormais faire le contraire de ce que vous avez annoncé. »

« La Commission nous dit : vous avez très très peu de chance de réussir à tenir les 3% de déficit public fin 2013, donc il ne faut pas augmenter le Smic, il ne faut pas avancer l’age de la retraite mais le reculer, il ne faut pas supprimer la TVA sociale.[...] Vous devez d’urgence enrichir vos entreprises. »

« La Cour des comptes nous dit qu’il faut baisser la dépense et pas la stabiliser. La Cour des comptes nous dit qu’il ne faut plus taper sur la pédale des impôts, car les prélèvements ont déjà beaucoup augmenté. La Cour des comptes nous dit qu’il faut baisser la masse salariale de la fonction publique, donc ne pas recruter. Et la cour des Comptes nous dit qu’il faut réduire la facture sociale, donc ne pas l’alourdir.

En face, Pierre Moscovici nous dit : nous ferons les 3% en 2013 et nous ferons le programme comme nous l’avons annoncé. Ça veut dire le Smic, ça veut dire la retraite à 60 ans pour quelques-uns, ça veut dire les emplois jeunes, ça veut dire la fin de la reforme de l’État, la règle de un sur deux pour les retraites, ça veut dire les contrats d’avenir, ça veut dire la hausse du cout du travail, ça veut dire la hausse des impôts. »

Heureusement pour la France, le journaliste est bien persuadé que François Hollande ne pourra pas appliquer ses mesures nocives. Selon lui, « il y a l’audit de la Cour des comptes qui va sortir fin juin, il va servir d’alibi à François Hollande pour dire : ça va beaucoup plus mal que prévu il y aura de nouveaux efforts à fournir, la campagne est terminée, c’est officiel. »

Les observateurs  internationaux auront mis deux mois à réaliser ce que les journalistes français ont caché pendant toute la campagne. On vous aura prévenu !

L’incompétence, c’est maintenant !

 

source : 24heureactus

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie