Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 15:00

Le projet de loi de finances rectificative, présenté hier matin par Bercy, prévoirait de l’ordre de 2,2 milliards d’euros d’annulations de crédits cette année pour contenir l’évolution de la dépense de l’Etat.

Exercice rituel de fin d’année, l’opération vise à compenser le dérapage de certains budgets sous-dotés. Parmi eux, figure en tête le budget des opérations extérieures de la Défense. Du Mali à l’Irak en passant par la Centrafrique, les interventions de l’armée française ont compliqué un peu plus l’équation budgétaire d’une mission traditionnellement sous-dotée. Résultat, alors que 450 millions étaient programmés dans la loi de finances initiale, les «opex» devraient ressortir à au moins 1,1 milliard d’euros.

La masse salariale nécessite aussi des crédits supplémentaires, notamment, là encore, au profit de la Défense. Ce dérapage est malheureusement courant. Il n’étonnera pas la Cour des comptes, qui a déjà souligné que, à effectifs constants, les mesures utilisées (gel du point d’indice, baisse des mesures catégorielles) ne suffisent pas à atteindre l’objectif de stabilisation en valeur de la masse salariale de l’Etat.

Les échos

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/536547-budget-22-milliards-deuros-en-nouvelles-coupes-les-ministeres

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique