Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 02:39
C'est fait, pour du pétrole et du gaz, ils ont coupé le plus vieil arbre du monde

Ô douleur, selon plusieurs organisations de protection de l'environnement, des bûcherons illégaux qui abattent des arbres à la frontière péruvienne et brésilienne ont "accidentellement" mis à terre ce que les experts affirment comme étant l'arbre le plus vieux de la planète, une véritable tragédie.

Celui-ci se trouvait dans la réserve indigène de Matsés, en Amazonie, où par ailleurs l’exploitation forestière est strictement interdite. 

A priori, les bûcherons pensaient être dans une région d’exploitation de pétrole et de gaz naturel. Ainsi, leur action est passée totalement inaperçue par les organisations de conservation locales et les populations autochtones, encore sous le choc. 

L’arbre géant décapité, un Samausa, a été estimé a 5 800 ans, presque trois fois le petit Jésus.

Il mesurait près de 40 mètres de haut, et était considéré par beaucoup comme un arbre de très haute signification spirituelle et culturelle.

“C’est l’esprit Mère de la forêt tropicale, de cet esprit-arbre naissait la force humaine. Ils ont détruit Aotlcp-Awak,  avec sa mort, ils ont apporté les ténèbres non seulement sur notre peuplemais sur le monde entier", explique Tahuactep, le chef de la tribu des Matsés. (Photo ci-dessous)

amazon



"Pour de nombreuses générationsl’arbre-mère a apporté santé et fortune. Ses racines était l'esprit du monde. Que restera-t-il bientôt des animauxdes plantes, de notre peuple, maintenant que son esprit n'est plus ?", Demande Kalahuaptlun chaman local. 

"Pis, ils l'ont tué sciemment, ils l’ont fait pour nous condamner, nous, et nos dépouilles." a-t-il ajouté

Une chercheuse locale (que nous saluons), Anna Goldingqui travaille pour l'ONG RPC (RainforestCoalition protection), affiliée à l’Université de Berkeley, affirme que cette décapitation n'est pas qu'un simple accident.

"Cettee réserve nationale abonde en 
pétrole et en gaz naturel. Depuis des années, une action  a été engagée par les sociétés d’énergie pour faire pression sur le gouvernement, ce, afin d’exploiter la prolifique région. 

Les zones protégées ont été réduites de moitié au cours de la dernière décennie tandis que les peuples locaux se battent, en vain, pour préserver leur patrimoine culturel et leur style de vie", admet-elle, tristement.

Ces actions sont clairement commises avec le consentement des autorités locales sous couvert du gouvernementSi ce ne était pas le cas, pourquoi des organismes se seraient-ils battus pour des lois de protection de l'environnement ? Et pourquoi ces assassins détruisent en toute impunité ? Grandes questions.

100 hectares de forêts tropicales disparaissent chaque minute dans le monde entier. Il fallait qu'un jour l'on coupe le plus sacré des arbres, dans l'indifférence.

Pour faire simple et en conclusion, c'est tout un symbole qui vient de s'éffondrer.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike 

http://www.wikistrike.com/2014/12/c-est-fait-ils-ont-coupe-le-plus-vieil-arbre-du-monde.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science