Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 02:48

Le gouvernement embauche dans les ministères Avec 57% de dépenses publiques le plus fort taux d'europe le gouvernement continu d'augmenter la dette publique et quand on sait la rémunération moyenne d’un conseiller ministériel  est de 7500 euros net par mois nous avons de quoi nous inquiéter.

      ET POURTANT 

Il y a encore des endroits où l’on embauche. Au , par exemple, où le nombre de conseillers ministériels est en pleine inflation.

Le journal “Sud Ouest Dimanche” ( 2/6), qui a scruté les “cabinets à la loupe”, est formel: ils étaient 525 le 1er août 2012, ils sont 571 aujourd’hui. Une hausse des effectifs dans les cabinets ministériels de près de 10%, propre à faire rêver un conseiller de Pôle emploi.

Le gouvernement Ayrault est certes encore loin des 652 conseillers ministériels recensés en 2008 dans le gouvernement Fillon, mais il a déjà quasi annulé la baisse de 12% des effectifs dont  il se félicitait au moment de son installation.

Car une fois de plus, les bonnes intentions et les consignes de sobriété se sont envolées, les mois passant. Pas plus de 15 conseillers pour les ministres de plein exercice et pas plus de 10 pour les ministres délégués, avaient dit Hollandeet Ayrault en mai 2012. Un an plus tard, seulement 15 ministères sur 38 respectent la consigne.

Toujours selon “Sud Ouest”, “Arnaud Montebourg est le plus mauvais élève” de la classe gouvernementale: il a dépassé de 4 unités le contingent autorisé, sans compter les chargés de mission nommés ici et là mais dont le nom n’apparaît pas au Journal officiel. Le redressement productif gouvernemental, en somme…
 

Pas sûr, en tout cas, que Montebourg ait embauché des salariés de Peugeot, de Goodyear ou de Petroplus. Car, plus que jamais, les énarques peuplent les cabinets ministériels. Il est vrai que la gâche est bonne: la rémunération moyenne d’un conseiller ministériel est de 7500 euros net par mois. Certains gagnent même plus que leur ministre ! Pas vraiment le profil des emplois d’avenir.

S’il veut inverser la courbe du chômage à la fin de l’année, Hollande sait ce qu’il lui reste à faire: surtout pas un gouvernement resserré, mais au contraire très élargi, avec tout plein de conseillers…

L'État français est drogué à la dépense publique, au point de tuer le secteur privé. À 57%, n'est-on pas tombé depuis longtemps dans le socialisme ? 

sources: le canard enchainé

et http://www.observatoiredessubventions.com/2013/le-gouvernement-embauche-dans-les-ministeres/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique