Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 02:09

20141128-193854-b

Le tourisme des « bébés-passeports » prend de l’ampleur, et J.E. a eu le courage de lever le voile sur cette nouvelle délinquence.

Une étrangère vient accoucher au Québec avec une fausse carte d’assurance-maladie, ou une carte « empruntée »…

J.E a tenté, non sans difficulté, de remonter une filière. Ce qui n’a guère plu à la direction des centres hospitaliers…

Le phénomène des « bébés-passeports »

Des femmes du Moyen-Orient, voilées, viennent accoucher gratuitement au Québec, en se faisant passer pour des canadiennes. Pour cela, il leur suffit d’emprunter la carte d’assurance-maladie d’une femme voilée canadienne complice, ou de se présenter avec une fausse carte.

Dans l’urgence de l’accouchement, aucune vérification n’est réalisée par l’hôpital, constate le reportage de J.E. du 28 novembre 2014.

 

«Dans le gros ‘rush’ je ne commencerai pas à dire: ‘Est-ce que c’est bien vous sur la carte' », a reconnu une infirmière

 

Plusieurs membres du personnel ont avoué avoir vu plusieurs cas de fraude, par exemple une personne présenter deux cartes d’assurance-maladie avec la même photo, ou encore une patiente dont le groupe sanguin ne concordait plus une fois sur la table d’opération.

«On est généreux», s’est exclamée le Dr Louise Miner (avec l’argent des autres, tout le monde est généreux pourrait-on lui répondre). La directrice du service d’obstétrique à l’Hôpital général juif de Montréal trouve la situation «frustrante» parce qu’elle n’est pas gérée: «Il faudrait que le gouvernement décide comment gérer ça, mais là c’est vraiment du cas par cas», a-t-elle soutenu.

J.E. a suivi une femme du Moyen-Orient qui a donné naissance à un petit garçon dans un hôpital de Montréal.

«Le père a manqué l’accouchement», a raconté la mère qui n’a pas caché «rentrer à la maison au Moyen-Orient et être venue ici pour donner la nationalité canadienne à son bébé».

Une fois l’enfant né, la mère retourne dans son pays d’origine avec son bébé né ici.

L’enfant est maintenant citoyen canadien, et il a reçu son passeport canadien.

A sa majorité, l’enfant pourra revenir au vivre Canada, et bénéficier de tous les privilèges que l’on accorde à un citoyen canadien.

Cela sans que les parents n’aient jamais contribué à rien pour le pays : ils n’ont jamais payé d’impôts. Ils n’ont jamais créé de richesse, jamais créé d’emplois, jamais travaillé, rien. Et leurs enfants bénéficierons de tous les privilèges accordés au détenteur d’un passeport canadien.

En 2013-2014, ce sont 2167 accouchements « illégaux » qui ont été recensés dans les hôpitaux du Québec.

Chaque accouchement dans un hôpital au Québec coûte à la société entre 5000$ et 7000$ canadien.

Et il ne faut pas chercher loin pour trouver un imbécile ou un idiot pour hurler que dénoncer cet abus est raciste. Pauvres ères.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

http://tva.canoe.ca/emissions/je/reportages/230116.html

vu sur : http://www.dreuz.info/2014/11/canada-le-marche-des-bebes-passeports-enfin-denonce/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration