Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 02:15

Canada-hassan-unveiled

Farzana Hassan de Toronto fait partie de la poignée de musulmans véritablement modérés au Canada qui s'expriment sur la place publique. Elle vient de publier un nouveau livre, intitulé Unveiled. Ci-dessous, un extrait de la chronique de Peter Worthington dans le Toronto Sun sur son livre.

Farzana Hassan remet en cause les valeurs de l’islam, ce qui lui vaut d’être qualifiée d’apostate.

 

 

Elle conteste le fanatisme islamique, tout comme son collègue (mentor ?) de Toronto, Tarek Fatah, président du Muslim Canadian Congress (MCC) qui s’oppose aux islamistes et aux djihadistes.

Les Canadiens sont invités à voir le Canadian Islamic Congress (CIC) comme la voix modérée de l’islam. Hassan note toutefois que leurs positions sont «pro-Palestiniens, pro-charia, pro-orthodoxie». On se demande si le CIC joue un double jeu ?

La plupart des organisations musulmanes (y compris CAIR-CAN) ont des liens avec les Frères musulmans qui montent actuellement en puissance au Moyen-Orient. Seul le MCC conteste les Frères musulmans. Cela fait du MCC, de Fatah et de Hassan des cibles potentielles.

Au Canada, les islamistes soutiennent la charia et «mettent leurs enfants à l’abri de l’influence occidentale», ils demandent des accommodements religieux effarants dans les écoles publiques, s’engagent dans des relations polygames clandestines, pratiquent l’excision, et commettent des «crimes d’honneur» pour des transgressions aussi insignifiantes que le refus de porter le voile.

Hassan parle de l’école Valley Park de Toronto qui transforme sa cafétéria en salle de prière le vendredi, et des autres écoles où les filles ne peuvent participer aux cours de natation et d’éducation physique à moins de porter des vêtements couvrant entièrement leur corps.

En abordant le sujet des salles de prière musulmanes dans les écoles, Farzana cite la députée libérale Kathleen Wynne (qui a de bonnes chances d’être la prochaine Première ministre de l’Ontario) : «Nous offrons des accommodements religieux dans nos écoles depuis des années. Nous fournissons simplement un espace. Il s’agit d’une pratique qui nous rend plus forts ».

C’est peut-être un signal que d’autres cafétérias deviendront des salles de prière le vendredi si Wynne est élue Première ministre. Les jeunes filles musulmanes sont les grandes perdantes : elles sont confinées à l’arrière des salles, et tout ça. Même les écoles secondaires catholiques de London et  Kitchener offrent désormais des salles de prière musulmanes.

Les islamistes exploitent la liberté d’expression et la tolérance pour imposer des restrictions et des dogmes, et même les musulmans modérés ont peur de parler. Les femmes sont rendues invisibles et anonymes par le voile intégral, et par le «maintien de la tutelle incontestable du mari sur l’épouse». Et d’autres aspects.

Hassan, Fatah et le MCC sont des contestataires sur ces sujets. Ils sont vus comme des apostats et reçoivent des menaces, ce qui nécessite de leur part du courage et de solides convictions pour défendre les bonnes valeurs, et le Canada.  

Source : Moderate Muslims show courage speaking out against extremists, Peter Worthington, Toronto Sun, 25 janvier 2013. Extrait traduit par Poste de veille

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions