Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 02:46

Cannabis_01_bgiu

Lancé comme une blague, le Parti de la banlieue, vient de voir le jour et c’est du très sérieux. Ce n’est pas Bouba ou la Fouine mais Abdel-Malik Djermoune, qui est à l’origine de cet acte républicain en apparence.

Car qui peut bien se cacher derrière cette appellation contrôlée ? Des officines immigrationnistes ? Des transfuges de la bonne gauche bien-pensante ? Certainement un peu de tout ça. Malgré la vitrine transparente et lisse le nouveau parti a de quoi inquiéter. C’est en bonne et due forme le parti du communautarisme rampant, nous contre vous. La littérature de façade ne laisse aucune illusion, lorsque l’on parcourt le « projet » du Parti de la banlieue.

« Les représentations sociales stéréotypés, les clichés négatifs, les informations mensongères des médias sur la banlieue et sur ses habitants est source de conséquences néfastes. Les médias ne doivent pas conditionner l’opinion publique contre certains groupes. L’enfermement d’une population dans une image négative influe sur l’opinion publique et provoque de la répulsion et du rejet sur les habitants des quartiers. Tout se passe comme s’il s’agissait de dépeindre l’autre du portrait le plus négatif pour justifier le comportement hostile que l’on sera en droit de déployer à son égard. Ainsi se justifie nombre d’attitude raciste et de discriminations, que ce soit à l’embauche ou autre. »

C’est le projet à destination des médias, étonnant lorsque l’on connait la mansuétude voire l’aveuglement de ces mêmes médias vis a vis des banlieues si tranquilles.

La pierre angulaire du nouveau parti c’est le multiculturalisme à sa manière, comme l’explique le fondateur Abdel-Malik Djermoune : « La politique de l’assimilationnisme se résume à demander d’oublier toutes vos identités pour essayer de devenir ce que vous n’êtes pas et que vous ne pourrez jamais être. On reste sur une politique qui date du temps des colonies, la politique de l’apartheid, du rejet qui nous mène vers le repli sur soi, le communautarisme. »

Le message est clair et pourtant fort contradictoire, la France doit s’adapter, un point c’est tout. Le reste du programme est dans la même lignée : tous coupables sauf nous.

Après les tea party, voilà le cannabis party… la proposition choc est de légaliser le cannabis qui sera en vente dans des pharmacies ,encore du chômage en perspective dans cette banlieue si décriée.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique