Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 02:19

 Par Gérard Brazon 

L'islam est une machine de guerre avant même d'être une religion. D'ailleurs c'est surtout une machine de propagande au service d'un système totalitaire ayant pour but la conquête d'un espace vital. En l'occurrence la terre. Ce système vieux de 1400 ans s'appuie sur l'ignorance des masses et surtout interdit la libre pensée, la liberté d'opinion, la liberté de conscience, la liberté d'être soi-même. Toute attitude contraire enfreint la loi islamique et la peine encourue est la mort. Les innocents convertis en recherche d'absolu ont de quoi faire.

Mais si l'ancien maoïste d'antan pouvait faire machine arrière et monter sa boîte et ainsi pourquoi pas exploiter comme un vulgaire capitaliste son personnel, ici point de retour en arrière: l'apostasie c'est la peine de mort. Alors pas dans tous les pays musulmans, mais dans tous ceux qui passe la charia comme source principale des lois du pays. Pour les autres c'est la prison.

Ayons aussi une pensée pour le gentil fiancé chrétien amoureux de sa marocaine et autres musulmanes qui se marie dans un pays musulman. Il se converti de facto en prononçant la "chahada" sans même le savoir. Devenir musulman est facile. Mais c'est dans l'esprit de l'islam un acte définitif qui inclut la progéniture.  En terre d'islam, le musulman peut épouser une chrétienne, mais pas l'inverse. C'est l'égalité des sexes islamique. Il parait que la femme est trop fragile, trop émotive et donc l'islam l'a protège de toutes tentations. En mettant une chape de plomb sur ses libertés et ses droits de femmes née libre et égale en droit avec l'homme. D'où la contradiction avec nos droits fondamentaux républicains. Ce n'est pas la seule. Dans le coran, la femme est considérée comme un "champ de labour" ou il est conseillé aux hommes d'aller labourer "leur cheptel" comme bon lui semble.

(sourate 2 verset 223vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l'avance. Craignez Allah et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux croyants.

Quand pensent les convertis à l'islam ? Ont-ils oubliés que la femme est l'égale de l'homme en droit ? Sont-ils vraiment persuadés que la femme n'est qu'un vagin sur patte, un ventre à engrosser, une quantité négligeable juste au dessus du chien dans l'échelle des valeurs islamiques ? Pitoyable regression.

Ce que tout musulman doit pratiquer

Il doit se soumettre en tout à Allah et tout soumettre à la loi islamique

Cette soumission à Dieu s'extériorise par la pratique des cinq « piliers» du culte islamique :

- la proclamation de la profession de foi (chahada) : "Non, il n'y a pas d'autres dieux qu'Allah, et Mahomet est son prophète."
- la prière rituelle cinq fois par jour,
- le jeûne annuel du Ramadan,
- le paiement de l'aumône légale,
- le pèlerinage à La Mecque.

Ses écrits de référence

Pour connaître la volonté de Dieu, le musulman se réfère à deux écrits sacrés principaux :

Le Coran, dictée divine donnée en langue arabe et transmise aux hommes par Mahomet. Son statut « incréé », c'est-à-dire à la rédaction duquel l'homme n'aurait aucune part, le rend immuable et intangible. Si des commentaires du Coran sont admis (pour aider les fidèles à comprendre les passages trop obscurs), en revanche aucune exégèse n'est permise.

La Sunna (Tradition), recueil des hadiths (faits et gestes, paroles et silences attribués à Mahomet et recueillis par des témoins). Ils complètent le Coran et sont normatifs car Dieu demande qu'on obéisse à son Prophète (Coran 3, 32), qualifié de beau modèle» (Coran 33, 21).

Le Coran et la Sunna constituent les deux sources principales de la charia (loi islamique). Celle-ci concerne tous les domaines: religieux, politique, économique, social, familial, personnel. Mais elle varie, dans un sens plus ou moins rigoriste ou souple, selon les écoles juridiques qui se répartissent l'aire islamique.

Il doit participer au djihad

Le musulman est persuadé du triomphe final de sa religion car Dieu le lui garantit (Coran 48, 28). Mais il doit tout faire pour hâter ce triomphe et transformer le monde entier en terre d'islam. C'est le but du djihad (effort pour répandre l'islam) auquel tout musulman convaincu et pieux doit en principe participer sans qu'aucune autorité temporelle n'ait besoin de le lui commander. Les modalités du djihad sont diverses: combat armé, attentats, délinquance, provocations, mensonge, ruse ou Taqiyya, persuasion, natalité (le djihad des femmes)...

Il est intégré à l'Oumma

Le musulman est fier d'être membre de l'Oumma (la communauté des croyants) qu'il considère comme la meilleure des communautés voulues par Dieu (Coran 3, 110). C'est le lieu où s'accomplissent l'égalité et la prise en charge des croyants, le lieu où ils prennent conscience de leurs droits et de leurs devoirs, de ce qui est licite et illicite, ce qui implique aussi privation de liberté et de responsabilité. Les droits dont peuvent bénéficier les musulmans sont donc confessionnels parce que circonscrits dans le cadre de la charia.

Source Islam Clair et Net

 

En clair, la notion de Patrie, de Nation est étrangère à un musulman qui choisira naturellement et toujours la "oumma" par rapport à la nation, surtout si celle-ci n'est pas d'essence musulmane.

D'où cette question permanente sur les convertis ! Sont-ils, et peuvent-ils être des patriotes, des nationalistes, des amoureux de la France et de ses fondamentaux qui vont de Clovis aux Républiques laïques en passant par les Capétiens, les croisades exigées par les Papes, la construction de notre France, cette "fille ainée" de l'église, en passant par les glorieux Empereurs Charlemagne, Napoléon 1er et Napoléon III !

Bien sûr, il y a eu de nombreux musulmans morts pour la France. Ils venaient le plus souvent d'Afrique, des colonies. Aujourd'hui, ils naissent en France, et nous colonisent dans la détestation des blancs, les "Toubab", les" Céfran", les "souchiens", les chrétiens et les juifs. Israël servant de prétexte à leur antisémitisme de fond. Ils viennent aussi des nationaux qui se convertissent. La donne n'est plus la même !

Cela appelle une longue et profonde réflexion que les patriotes doivent avoir y compris par ceux qui, je l'espère, prendront le pouvoir à la place de cette oligarchie dévoreuse de souveraineté qui nous gouverne.

Gérard Brazon

 

vu sur : http://www.gerard-brazon.com/article-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-islam-en-quelques-mots-pour-ne-pas-mourir-idiot-par-gerard-brazon-124942660.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions