Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 01:47

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France se trouve dans une situation économique difficile en 2013 et l’INSEE ne prévoit pas d’embellie de la conjoncture cette année. Comment les ménages font-ils face en période de crise ? Leur budget vacances est-il revu à la baisse ? La rentrée s’annonce-t-elle déjà compliquée ?

En janvier, l’agence de conseil spécialiste de la distribution CA Com et BFM Business décidaient de lancer un baromètre pour décortiquer les anticipations et les comportements des Français en matière de pouvoir d’achat. Aujourd’hui, la deuxième vague de ce sondage, effectué en juin par LH2 auprès de plus 1.000 personnes et dévoilé ce 8 juillet, révèle les craintes des Français en l’avenir.

Première conclusion:

La crainte de basculer dans la précarité gagne du terrain. 62% des Français expriment cette peur, contre 59% en janvier 2013. Et un quart des Français sont dorénavant « très inquiets » alors qu’ils étaient 18% en janvier. Une peur largement ancrée dans toutes les couches de la population. Néanmoins, comparé à janvier, davantage de Français se disent « ne pas du tout être inquiets » (19% contre 14%).

Deuxième conclusion:
 
La précarité s’intensifie : aujourd’hui davantage de Français déclarent avoir renoncé à des dépenses essentielles (santé, alimentation, logement… : 12% contre 8% en janvier). La baisse du pouvoir d’achat s’inscrit donc comme une réalité dans le quotidien des Français.

Troisième conclusion:

Dans ce contexte économique difficile où le pouvoir d’achat des ménages est en baisse, une grande partie des Français ne fera pas de folies pour les vacances cette année. En effet, près de 4 Français sur 10 prévoient de moins dépenser que l’an dernier pour leurs vacances d’été et presque 25% comptent dépenser beaucoup moins.

Les domaines dans lesquels les Français sont prêts à restreindre leurs dépenses pendant les vacances d’été sont en premier lieu les souvenirs, le shopping (58%) puis les loisirs et sorties (28%), l’alimentation (restaurant, snack…) (27%), suivi de l’hébergement (17%) et du transport (16%).

Quatrième conclusion:

Fin mai, Vincent Peillon a demandé aux enseignants d’alléger la liste de fournitures scolaires pour la prochaine rentrée, afin d’épargner le budget des familles et de réduire le poids des cartables. Malgré cette annonce, les parents d’enfants scolarisés de la maternelle au lycée sont 35% à penser boucler leur budget de rentrée scolaire plus difficilement que l’an dernier dont 15% beaucoup plus difficilement. Concernant ce poste de dépenses, toutes les catégories (modestes ou aisées) semblent touchées de la même façon.

Pour parvenir à boucler le budget rentrée scolaire, les parents pensent devoir faire des économies principalement sur des domaines moins essentiels de la consommation comme les loisirs (37%), les vacances (32%) et les vêtements (31%) et beaucoup plus rarement sur les achats de fournitures scolaires (15%).

BFM

Les Français de souche se serrent la ceinture sur bcp de postes important...
Pendant ce temps les étrangers de souche partent au minimum un mois au pays chargé de cadeaux pour la famille bénéficiant en sus des bons vacances de la CAF. 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société