Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 01:08

M

Chef d’entreprise, Sophie de Menthon préside depuis 1995 le mouvement Ethic (Entreprises de Taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et siège depuis 2010 au Conseil économique et social. Elle explique à Monde & Vie :

 

"Ainsi, récemment, un chef d’entreprise qui augmentait le capital de son entreprise a été contrôlé, sans que l’on trouve rien à lui reprocher. Il a donc demandé poliment à l’Urssaf de lui remettre un certificat attestant qu’il était parfaitement en règle… et s’est en tendu répondre: «nous sommes là pour vous contrôler et trouver des erreurs, pas pour vous donner des satisfecit! » C’est la France… Un pays où, par ailleurs, le droit est tellement complexe que si vous l’utilisez en le respectant, vous risquez d’être accusé d’« abus de droit »! Vous avez trop utilisé le droit, c’est extraordinaire! On nous accuse, en somme, d’abuser de la complexité que l’on nous crée! [...]

A Ethic, nous avons parmi nos membres un chef d’entreprise formidable, ancien syndicaliste qui a monté sa boîte et emploie une dizaine de salariés. Comme il avait prêté de l’argent à un salarié qui traversait une mauvaise passe, le fisc est venu et l’a redressé.Comme il s’étonnait d’être redressé alors qu’il n’avait pas demandé d’intérêts, le fisc lui a répondu: « Vous n’en auriez d’ailleurs pas le droit, puisque vous n’êtes pas établissement bancaire; mais nous vous redressons parce que, si ce salarié avait obtenu un prêt auprès d’une banque, nous aurions prélevé un impôt sur les intérêts. Vous nous avez donc privés d’un revenu, c’est pourquoi nous vous taxons! »

J’ai immédiatement raconté cette histoire à l’antenne, tous les journaux l’ont appelé et le fisc lui a finalement restitué la somme correspondant au redressement, en s’excusant. Mais si son affaire n’avait pas été médiatisée, il n’aurait jamais revu son argent. [...]

Je ne vais pas demander la démission d’Arnaud Montebourg, et pourtant, quel symbole ! On lui a confié le ministère du redressement productif et il se tient là, sabre au clair, pour aller flinguer les entreprises et montrer ainsi qu’on est à gauche et qu’on ne va pas laisser faire les patrons! Montebourg, c’est Don quichotte et il est là pour pointer les salauds d’entrepreneurs.

Ce n’est pas comme ça que l’on donnera envie d’entreprendre ! Il faut au contraire libérer les énrgies, encourager. Mais nos gouvernants ne veulent pas regarder le coût du travail, et font comme si nous étions isolés du reste du monde [...]."

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie