Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 16:50
Voilà des mois que l’on pointe la nullité de la communication du Président de la République et voilà des mois que les conseillers se succèdent mais qu’absolument rien ne change.
De deux choses.
L’une, où la valse des conseillers ne sert qu’à grossir les C.V de ces dits-conseillers qui se succèdent, ou de l’autre, Moi Président de la République est encore pire que ce que je pensais.

Vendredi 17 octobre, Hollande annonçait, à la surprise générale, la libération des 219 lycéennes enlevées par la secte islamiste Boko Haram.
Quelques minutes plus tard, interpelé par des journalistes, il se reprend et admet qu’elles ne sont pas encore libérées mais annonce qu’il a des informations  qui laissent à penser que la libération des jeunes filles pourrait intervenir dans les heures ou dans les jours qui suivent.

Tout naturellement pendant qu’il dit ça, le service de presse de l’Elysée intervient pour empêcher certains journalistes de filmer. Curieuse notion de la liberté de la presse à gauche. Tout ça pour quoi ? Pour essayer de nous cacher une nouvelle boulette du queutard de la rue du cirque ?
On s’y est désormais (presque) habitué. Les français ont parfaitement assimilé le fait qu’avec François Hollande ils ne pouvaient rien exiger de particulier et allaient devoir se contenter de peu…
Finalement on a appris hier que Boko Haram continue de négocier la libération des 219 lycéennes.
Que dire d’autre si ce n’est : quel c**…

Et le terme n’est à mon sens pas exagéré.
De ma vie je n’ai encore jamais vu quelqu’un renvoyer une image aussi dégradée de la France et de la fonction de présidentielle. Je respecte la fonction mais j’exècre l’âne qui est censé l’incarner.
Soit ce type a perdu tous ses moyens une fois arrivé au pouvoir, soit il a menti aux français durant sa campagne en se faisant passer pour l’homme de la situation.

Moi, Président par accident, ma présidence c’est tout, sauf une réussite.
CONCLUSION :
MOI PRESIDENT, j’ai fait libéré les otages
MOI PRESIDENT, les otages vont être libérés
MOI PRESIDENT, les otages devraient être libérés
MOI PRESIDENT, Gnéééééééééééééé
FLAMBYSSS l’ivresse des profondeurs !!!

 

vu sur  :  http://voixdupeuple.wordpress.com/2014/10/31/comment-moi-president-de-la-republique-je-suis-devenu-la-risee-de-lhumanite/

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique