Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 00:22
Coopération russo-chinoise/ système de navigation : un projet apolitique

Par La Voix de la Russie | L’harmonisation des standards pour les systèmes de navigation russe et chinois n’est pas un projet politique.

Il permettra cependant d’exclure une pression extérieure qui pourrait s’exercer sur les usagers ayant l’accès à GLONASS et à Beidou, a déclaré à Rossiya Segodnya le vice-président du partenariat non-commercial GLONASS Evgueni Belianko, en commentant le lancement des négociations entre la Russie et la Chine.

Il ne doute pas que d’ici quelques années, les deux pays créeront un espace d’information et de navigation commun. Un espace de sécurité commun : voici le plan pour les routes du Pacifique à l’Atlantique qu’envisage de réaliser la coopération russo-chinoise.

« L’Europe et la Russie disposent de systèmes de sécurité pour le transport qui sont des systèmes de navigation et d’information harmonisés. En Russie c’est ERA-GLONASS, en Europe – eCall. Le Kazakhstan est en train de créer son propre système.

Si la Chine met en place un système compatible du point de vue technologique avec les trois autres, on pourra alors parler d’un espace de sécurité commun pour les routes de l’Europe à la Chine. Cet espace s’étendra en fait le long de la Route de la soie. Cela permettra de créer un système de services transfrontaliers et de proposer des services en matière de sécurité, des services d’information, des services supplémentaires lors du franchissement des frontières. Un usager pourra ainsi en bénéficier où qu’il se trouve».

La coopération GLOBASS-Beidou sera avantageuse pour les deux parties. Par exemple, en échange de trois stations terrestres de contrôle implantées en Chine pour appuyer le système GLONASS, la Russie acceptera d’en implanter trois sur son territoire pour les besoins de Beidou.

Suite à la crise ukrainienne les Etats-Unis ont refusé l’autorisation d’implanter sur leur sol les stations de GLONASS et ont mis fin à la coopération technologique russo-américaine, ce qui a poussé la Russie à envisager une coopération avec la Chine. Celle-ci se montre intéressée parce qu’elle prévoit de donner à son système Beidou une envergure globale dans les années à venir.

http://french.ruvr.ru/2014_09_18/GLONASS-Beidou-un-projet-qui-n-est-pas-politique-7811/


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_09_18/GLONASS-Beidou-un-projet-qui-n-est-pas-politique-7811/

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science