Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 02:11

pyramides.jpgSelon plusieurs rapports dans les médias arabes, d'éminents dignitaires religieux musulmans ont commencé à appeler à la démolition des grandes pyramides d'Egypte, ces « symboles du paganisme », selon les mots du cheikh saoudien Ali bin Said al-Rabi’i, que le parti salafiste d’Égypte envisage depuis longtemps de recouvrir de cire.

Plus récemment, Abd al-Latif al-Mahmoud, « le cheikh des cheikhs sunnites » de Bahreïn et  président de l’Unité nationale, a appelé le nouveau président de l'Egypte, Muhammad Morsi, à « détruire les Pyramides et à réaliser ce que Sahabi Amr bin al-As n’a pas été en mesure d’accomplir ».

Il s’agit d’une référence au compagnon du prophète musulman Mahomet, Amr bin al-As, et ses tribus arabes qui ont envahi et conquis l'Egypte circa641. Sous al-As et le règne musulman qui a suivi, de nombreuses antiquités égyptiennes, vues comme des vestiges d'infidélité, ont été détruites. Bien que la plupart des universitaires occidentaux prétendent le contraire, les premiers scribes musulmans affirment que la grande Bibliothèque d'Alexandrie elle-même, considérée comme dépositaire du savoir païen contraire au coran, a été détruite sous le règne de Bin al-As conformément aux instructions du calife Omar. [...]

Aujourd’hui, note le « cheikh des cheikhs » de Bahreïn, la technologie moderne permet de détruire les pyramides. Il reste à savoir si le président d’Égypte, un Frère musulman, est suffisamment « pieux » et s’il est prêt à compléter le processus d’islamisation entamé par le premier conquérant islamiste de l’Égypte.

Un tel scénario n’est pas invraisemblable. L'histoire fourmille d'exemples de musulmans ayant détruit leur patrimoine pré-islamique – à commencer par Mahomet lui-même qui a détruit le temple Ka’ba d’Arabie, le transformant en mosquée. [...]

Une grande partie de la haine des musulmans pour leur patrimoine pré-islamique est liée au fait que, traditionnellement, ils ne s’identifient pas à telle nation, culture ou langue, mais seulement à la oumma, ou nation islamique. Par conséquent, même si de nombreux Égyptiens, musulmans et non musulmans, se voient d’abord et avant tout comme des Égyptiens, les islamistes n'ont pas d'identité nationale, ils s’identifient seulement à la « culture » islamique basée sur la « sunna » du prophète et à l’arabe, la langue de l’islam. Ce sentiment s’est clairement exprimé quand l’ancien leader des Frères musulmans, Mohammed Akef, a récemment déclaré « Au diable l’Égypte », indiquant par là que les intérêts de son pays sont subordonnés à ceux de l’islam. [...]

Source : Calls to Destroy Egypt's Great Pyramids Begin, par Raymond Ibrahim, 10 juillet 2012. Extrait traduit par Poste de veille

 


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions