Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 02:02

Le bois de Boulogne, ses arbres centenaires, ses clubs sportifs très privés… et bientôt son aire d’accueil des gens du voyage ? C’est en tout cas le souhait de la Mairie de Paris. Après avoir un temps envisagé la création d’un lieu d’accueil dans le square René-Parodi, près de l’avenue Foch (XVIe), la municipalité revient donc à la charge.

Olga Trostiansky (PS) précise que les gens du voyage resteront entre trois mois et un an, selon un protocole défini par les services sociaux et l’AP/HP, et que les enfants de ces familles seront scolarisés «dans une école parisienne de secteur».

En tout début de semaine prochaine, elle fera voter au Conseil de Paris une délibération concernant la dépose des demandes d’autorisations administratives afin de construire deux aires, l’une dans le bois de Boulogne et l’autre dans celui de Vincennes (XIIe). Elles pourraient abriter respectivement 35 et 28 places, sur des zones de parking «très dégradées» aux dires de la Mairie de Paris. La première se situe route des Tribunes, à deux pas de l’hippodrome de Longchamp et du Polo de Paris. La seconde est établie sur le plateau de Gravelle. Coût total de l’opération: 10 millions d’euros.

«Encore un énième projet de la municipalité qui s’entête à mettre des gens du voyage dans notre arrondissement!», peste Claude Goasguen, député maire UMP du XVIe. Car, en réalité, l’idée d’installer de telles structures dans les deux poumons verts de la capitale n’est pas nouvelle. «Elle remonte même à l’an 2000 et à l’obligation pour les communes d’implanter des lieux d’accueil pour les familles nomades dont l’un des membres est hospitalisé», rappelle Olga Trostiansky, en charge de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. […]

Le Figaro 

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration