Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 00:47

23/06/12 – Après le match France-Espagne, des centaines de jeunes « banlieusards » ont jeté des pierres et des pétards sur des bâtiments officiels, avant d’être chargés sans ménagement par les forces de l’ordre.

Traduction de l’article d’ABC :

Des troubles à Paris après Espagne – France
Des jeunes incontrôlés des bandes de banlieues lancent des pierres et des pétards contre des édifices officiels.

Les forces les anti-émeute se sont trouvées forcées à intervenir sur l’esplanade du Trocadero, à Paris, après Espagne – France de l’Eurocoupe, pour neutraliser rapidement quelques centaines de jeunes de banlieues qui menaçaient de provoquer des violences de portée imprévisible.

À la fin du match, retransmis en direct, sur écrans géants, à quelques points stratégiques de Paris, beaucoup de groupes de jeunes ont commencé à jeter des pétards et à lancer des pierres contre les édifices officiels qui se trouvent dans les environs du Trocadero, où les brigades anti-émeute avaient disposé une centaine de cars.


Les bandes de jeunes incontrôlés ont pris le prétexte du résultat du match pour commencer à courir, à se battre, à jeter des bouteilles et canettes de bière vides contre les forces de l’ordre bien équipées de casques d’intervention.

Après trente minutes de tension, les forces de l’ordre ont dispersé les agitateurs en quelques charges musclées, aidés de leurs matraques et en utilisant des gaz lacrymogènes, pour aboutir à de nombreuses arrestations.

A l’évidence, les troubles n’avaient rien de réactions « sportives ». Il s’agissait bel et bien d’affrontements classiques entre bandes issues de la banlieue, qui montent sur Paris au moindre prétexte.

ABC

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers