Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 01:33

Des-chretiens-britanniques-denoncent-des-discriminations.jpgQuatre chrétiens britanniques ont affirmé mardi, devant la Cour européenne des droits de l’homme, avoir subi des discriminations basées sur leur religion. Âgés de 51 à 61 ans, les requérants ont déploré de ne pas avoir pu afficher ou faire respecter leurs convictions sur leur lieu de travail. Ils espèrent ainsi faire condamner le Royaume-Uni.

S’il est peu probable que la Cour donne raison à Lillian Ladele et Gary McFarlane, le verdict qui attend Nadia Eweida et Shirley Chaplin est très incertain et pourrait faire des remous au pays du multiculturalisme.

Les deux premiers plaignants, Nadia Eweida, employée chez British Airways, et Shirley Chaplin, infirmière, affirment avoir subi les foudres de leur hiérarchie respective parce qu’elles avaient choisi d’arborer un pendentif en forme de croix par-dessus leur tenue de travail. Leur employeur avait estimé que cela contrevenait aux règles internes, pour des raisons d’hygiène, de sécurité ou tout simplement d’uniforme.

Lillian Ladele, officier d’état civil au district londonien d’Islington, et Gary McFarlane, conseiller conjugal, avaient pour leur part été sanctionnés pour leur attitude face aux couples de même sexe. Mettant en avant leurs croyances religieuses, l’un avait refusé d’enregistrer les partenariats civils entre deux hommes ou deux femmes, et l’autre avait annoncé à ses supérieurs qu’il refuserait de conseiller les couples homosexuels qui prendraient rendez-vous avec lui. […]

La situation est d'autant plus compliquée que le premier ministre David Cameron a déclaré au mois de juillet que porter des symboles religieux au travail est «une liberté absolument vitale» et qu'il irait jusqu'à modifier la loi pour la protéger. Le débat sur le sujet n'est donc pas près de s'éteindre, du moins pas avant que la Cour rende sa décision d'ici à quelques mois.

Le Figaro

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions