Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 01:32

Zékia Karhan3

Être tué par une femme: telle serait la pire crainte d'un jihadiste de l'Etat islamique. Or, dans le nord de l'Irak, ce risque est devenu très réel… Beaucoup de femmes kurdes combattent effectivement au front. Et elles tuent des terroristes du Califat.

«Nous sommes l'égal des hommes», déclare Zékia Karhan, une combattante originaire de Turquie, qui est rattachée au Parti des travailleurs du Kurdistan (le PKK). 

 

« Nous avons les mêmes responsabilités que les hommes, 
et nous sommes traitées de façon égale. 
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous nous battons. »

- Zékia Karhan, 26 ans

 

 

Il faut savoir que dans le nord de l'Irak, les forces kurdes reprennent rapidement des territoires des griffes du Califat...

 

Félice Boudak1Félice Boudak, 24 ans, et Zékia Karhan  (source)

 

Les jihadistes de l'Etat islamique «ont très peur de la mort, parce qu'ils ne sont ici que pour tuer des gens», dit Félice Boudak, 24 ans, une autre combattante du PKK originaire de Turquie. Elle dit qu'elle n'a pas peur durant la bataille. «Ça ne me dérange pas de combattre encore et encore. J'ai déjà combattu en Turquie, en Iran et en Syrie.»


 Capture d’écran 2014-09-05 à 01.34.39
Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), 
qui s'oppose au gouvernement turc depuis des décennies, 
est classé «organisation terroriste» par les Etats-Unis.

 

Le PKK vient de reprendre la ville de Makhmur des griffes du Califat.

«Partout où vont les jihadistes de l'État islamique, ils tuent et commettent des horreurs au nom de l'Islam», a déclaré Karhan. «Ils ont capturé un grand nombre de femmes et ils les vendent en Syrie pour 100 $. Ils violent les femmes et il les décapitent au nom de l'Islam.» 

Dans le nord de l'Irak, une rumeur court selon laquelle les combattants du Califat — lesquels sont exclusivement des hommes — croient qu'ils ne seront pas admis au paradis s'ils sont tués par une femme...

Nous_vous_soutenons2

Source des témoignages de Félice Boudak et Zékia Karhanici

http://www.postedeveille.ca/2014/09/des-femmes-kurdes-envoient-les-jihadistes-de-letat-islamique-en-enfer.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International