Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 02:30

ramadan-hollande-adresse-ses-voeux-aux-musulmans.jpgPour la 3e année consécutive la mairie de Roubaix met les petits plats dans les grands pour satisfaire aux exigences de LA nouvelle religion d’Etat en organisant aux frais des contribuables l’opulente fête de l’Aïd el Fitr, pantagruélique conclusion d’un mois où la nourriture a envahi les panses, rendant nos amis islamistes gras comme des cochons.

En 2011 le but affiché était, selon la Voix du Nord, de donner une « visibilité dans l’espace public roubaisien » et aussi de « faire avancer quelques dossiers » dont on ne précisait pas aux citoyens mécréants la teneur.

Organisée par le Collectif des Institutions Musulmanes de Roubaix présidé par Rachid Sahri, l’évènement avait provoqué des gros problèmes de circulation puisque dès l’aube 6 000 fidèles avaient envahi l’espace et la tranquillité des habitants brutalement réveillés, tapis sous le bras, répondant fissa à l’appel du muezzin. Des stands avaient été installés pour promouvoir des nouvelles mosquées avec des appels aux dons.

L’Aïd à Roubaix en 2011

Je me permets d’ailleurs une parenthèse pour rappeler que plus de 2 300 mosquées ont été construites sur notre sol en 35 ans, ce qui fait qu’en moyenne une nouvelle mosquée se construit en France tous les… 5 jours et demi !!!

Faisant fi de la laïcité, les élus roubaisiens, le maire Pierre Dubois en tête, soutiennent la manifestation et se plient de bonne grâce aux exigences du Collectif, conscients qu’il représente une « force populaire non négligeable ». Son porte-parole Rachid Sahri avait l’an dernier rappelé lesdites exigences : « Le travail du collectif doit nous permettre de nous prendre en main sans attendre que les solutions viennent de l’extérieur. Grâce au travail que nous menons ensemble, nous pouvons faire avancer les débats sur le halal, sur la nourriture dans les cantines scolaires pour nos enfants. Nous voulons également faire avancer certaines questions qui traînent depuis longtemps comme celles des carrés musulmans dans les cimetières ».

Voilà, instaurer le halal, modifier les repas des cantines scolaires publiques afin de les adapter à la nouvelle religion d’Etat, diviser les citoyens en deux camps bien distincts : les musulmans d’un côté, les mécréants de l’autre, comme le prouve cette demande désormais récurrente de séparer les défunts des deux camps. Il ne faudrait pas que nos morts salissent les leurs, l’inverse n’étant pas envisageable, les défunts musulmans étant par essence purs puisqu’ils ont reçu la dernière révélation, n’est-ce pas. Enfin, c’est ce qu’ils prétendent puisque les Mormons ont reçu la divine parole après eux mais bon, ce n’est pas le sujet.

L’association se déclare très reconnaissante envers la ville. Elle peut. « Nous ne pensions pas que le travail qui s’est engagé serait si fructueux. Au départ, nous avions des revendications sur nos droits ». Aaah… leurs droits… Oui, parce que les devoirs, comme à l’accoutumée, ne les concernent en rien. Les devoirs c’est bon pour les mécréants et les dhimmis, c’est très clairement dit dans le coran.

Et justement, cette année encore les élus dhimmis roubaisiens se sont surpassés, semble-t-il, le « fructueux » travail ayant dépassé même les espérances du Collectif. Soit ils ont le trouillomètre à zéro, soit ils ont reçu des enveloppes bien garnies, ou les deux. Dans tous les cas, les pauvres Roubaisiens respectueux de la loi et ne réclamant aucun passe-droit spécifique sont en de bien mauvaises mains.

Ces élus vendus à l’islam se sont prosternés moralement vers la Mecque, et c’est donc samedi ou dimanche prochain qu’auront lieu les réjouissances, comme l’indique le document ci-après où les arguments des occupants de la mairie sur la laïcité sont une fourbe provocation puisqu’ils osent prétendre par cette flagornerie pro-islamiste défendre la laïcité. Un comble !

rbx_aid_rue_p1

rbx_aid_rue_p2

Leur culot va même jusqu’à justifier leur dhimmitude en affirmant que les autres religions font de même. C’est vrai que les bouddhistes sont bien connus pour réclamer des accommodements afin de défiler dans nos rues, que les chrétiens sont montrés du doigt pour leur odieuse et décriée procession du 15 août instaurée en France par Louis XIII en 1638 mais dont l’origine serait vraisemblablement païenne donc antérieure au catholicisme qui a repris à son compte cette célébration multiséculaire. Le 15 août est donc ce qu’on appelle une fête traditionnelle française qui fait partie, comme une multitude d’autres choses, de notre patrimoine national, de notre terroir ancestral, ce qui n’est absolument pas le cas de l’islam.

La comparaison est donc totalement fumeuse et ne sert qu’à imposer l’idéologie islamique sous couvert d’égalité et de laïcité.

Le tract précise que tout le monde est cordialement invité à cette grande prière dédiée à la convivialité et au respect. Peut-on supposer que si quelques juifs viennent festoyer ils seront accueillis en toute amitié ? Et les homosexuels ? Les femmes en robe légère ? Ne risque-t-on pas de croiser les quelques braves personnes qui ont agressé à de très nombreuses reprises un boulanger traditionnel jusqu’à lui faire abandonner son commerce de la rue de l’Epeule ? (1)

Rien n’étant trop beau pour le bonheur des islamistes, la mairie prévoit des aménagements spécifiques chamboulant quelque peu les habitudes des riverains. Ainsi, si la fête se déroule dimanche, l’emplacement du marché sera déplacé. Carrément. L’explication donnée est qu’il s’agit d’éviter tout conflit entre piétons et automobilistes, le ramadan étant, comme chacun le sait maintenant, une période très éprouvante pour les nerfs où les actes d’agression sont les plus élevés de l’année. Alors forcément, il vaut mieux éviter tout risque de conflit, la médiatisation d’une baston entre un bouddhisto-chrétien et des musulmans, rendus aigris par ce jeûne vécu secrètement par beaucoup comme une corvée, serait du plus mauvais effet.

Des bénévoles du Collectif, au nombre de 50, assureront le bon déroulement de la logistique : stationnement des véhicules, fléchage spécifique dans la ville pour que tout le monde puisse bien en profiter.

Mais surtout des agents de la police municipale seront réquisitionnés sur différents points de la ville pour faciliter le déroulé d’une fête religieuse au mépris de la loi de 1905. Certains véhicules seront orientés vers le parking de l’ancien magasin Match, celui-là même qui se faisait régulièrement braquer et qui a dû fermer dernièrement à cause des multiples agressions dont il était la proie, mais aussi parce qu’il n’était pas halal.

Pour mieux comprendre ce qu’est aujourd’hui Roubaix, ce magasin en est justement la parfaite illustration puisque les raisons de sa fermeture en catimini sont la crainte d’énièmes « débordements » violents de la part des racailles. Nord-Eclair du 8 juillet dernier explique « L’établissement a aussi été la cible de braquages. Pour rester discrète sur sa fermeture, la direction a souhaité ne faire aucun affichage.  »D’habitude, on envoie un mail à tous nos clients porteurs de la carte de fidélité. Là, on a préféré fermer puis on s’en excusera après… », explique le directeur régional. Sur le fond, Match est-il encore adapté au quartier ?  »On travaille les produits frais, les rayons avec service, le poisson, la pâtisserie, la boucherie. Clairement, on ne répondait pas aux attentes du quartier, notre rayon boucherie n’est pas halal par exemple, et on n’arrivait pas à faire venir de la clientèle extérieure » ».

Là encore tout est dit : pas de halal et des braquages en représailles.

Des rues avoisinantes seront fermées à la circulation des habitants, les empêchant d’utiliser librement la voie publique qu’ils financent pourtant par leurs impôts. On pensera aux fameuses prières des rues Myrha, Léon et Polonceau durant lesquelles les piétons et les automobilistes ne pouvaient plus circuler librement, les policiers étant plus prompts à verbaliser les véhicules mal garés qu’à faire respecter l’ordre public.

On le constate chaque jour, partout où l’islam s’installe en masse, les mêmes maux se répètent et la dhimmisation se propage en parallèle.

Décidément trop aimable la mairie concèdera cependant quelques places à usage de certains habitués des lieux, lesquels seront vraisemblablement de la fête de toute façon puisque Roubaix est une ville majoritairement musulmane. Il suffit de consulter par exemple la liste des bouchers de la ville pour se rendre compte de l’ampleur de l’islamisation puisque sur les 47 bouchers roubaisiens 40 sont halal pour environ 95 000 habitants. Voilà qui est assez significatif. Si vous ajoutez à cela les 11 mosquées et salles de prières de la ville (2), vous faites une crise d’apoplexie. Roubaix est également la ville possédant le plus grand-fast food d’Europe d’une superficie de 975m2. Et n’oublions pas encore que c’est un imam de Roubaix qui s’était déclaré favorable à la charia et à la lapidation en France dès que le nombre de musulmans le permettrait (3).

La ville de Roubaix où l’islam règne en maître est donc perdue pour la République, sa mairie conquise est une prise de guerre où les élus prisonniers seront bientôt à leur tour mangés tout crus. L’islam est au-dessus des lois, ses adeptes islamistes usent de passe-droits, n’ont aucune reconnaissance, refusent tout devoir envers leur pays d’accueil, réclament en permanence des droits divins dans notre France laïque. Les politiques se couchent comme des lâches pendant que des citoyens courageux et de plus en plus nombreux font de la Résistance. Mais la lâcheté ne triomphe jamais.

Résistons. Il faut sauver Roubaix !

Caroline Alamachère


Roubaix: plus de 8000 musulmans occupent un parc pour la fin du ramadan

Roubaix: plus de 8000 musulmans occupent un parc pour la fin du ramadan

La célébration de l’aïd el fitr, qui marque la fin du mois de ramadan dans la religion musulmane, a réuni plus de 8000 personnes au parc du Brondeloire, ce matin dans le quartier de l’Epeule à Roubaix.

Pour la troisième année consécutive, les fidèles ont répondu ainsi à l’invitation du CIMR (collectif des institutions musulmanes de Roubaix) qui regroupe cinq des six mosquées de la ville et entretient un dialogue constant avec la municipalité.

Jamais depuis son instauration, cette prière publique à l’occasion de la rupture du jeûne n’avait attiré autant de monde.

Source : La Voix du Nord,

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions