Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 02:41

DGSE-6

Michel Garroté, réd en chef – Bernard Bajolet, a été nommé ce mercredi directeur général de la sécurité extérieure, la DGSE (voir le lien vers la source en bas de page). Ce diplomate est un ami du monde arabo-musulman. Après l’ENA et son entrée au Quai d’Orsay en 1975, il a accumulé les postes suivants : Alger, Damas, Amman, Sarajevo, Bagdad, Alger et Kaboul dès février 2011…

Il entame à Alger sa carrière diplomatique comme deuxième secrétaire d’ambassade en 1975. Il développe son amitié pour le Moyen-Orient arabo-musulman comme conseiller à Damas de 1986 à 1990, puis comme ambassadeur à Amman de 1994 à 1998. Il est ensuite envoyé comme ambassadeur à Sarajevo en 1999 pour quatre ans.

Nommé à Bagdad en 2003, il a la tâche de représenter la France, considérée comme un soutien du dictateur déchu Saddam Hussein. La France qui s’est opposée à la guerre engagée par les Américains en 2003 en Irak et qui a néanmoins fait la même chose en 2012 au Mali.

Nommé à Alger en septembre 2006, il multiplie les gestes de soumission dans un pays toujours très revanchard après la guerre d’indépendance. Il sera le premier ambassadeur français à avoir fait chanter les hymnes algérien et français à la villa des Pins, résidence de l’ambassadeur au-dessus d’Alger, à l’occasion de la fête nationale du 14 Juillet. Oui, il a osé cela.

Il déclare par ailleurs que le « temps de la dénégation » des massacres perpétrés par la colonisation en Algérie « est terminé » et évoque les « épouvantables massacres » perpétrés par l’armée française. En revanche, pas un mot sur les épouvantables massacres perpétrés par le FLN algérien.

En août 2008, Bernard Bajolet s’installe pendant deux ans et demi rue de l’Elysée comme premier coordonnateur national du renseignement, un caprice voulu par le versatile Sarkozy dans le cadre de sa « réforme » du renseignement. Bernard Bajolet a donc entamé une autre « mission délicate » à l’Elysée : tenter de coordonner sous Sarkozy les moyens et les activités de la communauté française du renseignement, composée de 11.000 hommes et femmes, civils et militaires. Désormais, à la tête de la DGSE, il devra gérer 5.000 personnes.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-DGSE-et-la-Gendarmerie-ont-deux-nouveaux-patrons-2013-04-10-939457

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique