Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 23:58

L’université de São Paulo (USP) a approuvé la création d’un bonus de 5% à son examen d’entrée pour les candidats noirs, indigènes ou métis venant des écoles publiques. Une décision qui suscite le débat.

Alors que les États-Unis font machine arrière en matière de discrimination positive, le Brésil se lance lui dans une politique de quotas sur des critères mi-sociaux, mi raciaux, en espérant augmenter la place des classes populaires à l’université.

Dans le contexte de fronde sociale qui secoue le Brésil depuis quelques semaines, le gouvernement de Dilma Rousseff encourage plus encore les universités d’ état à entreprendre des mesures de discrimination positive .Cette politique entamée sous Lula entend favoriser l’arrivée à l’université d’élèves issus de familles à bas revenus et de minorités ethniques jusqu’à présents peu nombreux dans l’enseignement supérieur.

Pour accroître le nombre d’étudiants noirs, indigènes ou métis, l’université de São Paulo, la première d’Amérique latine avec 82.000 étudiants, vient d’annoncer son intention de leur octroyer un bonus de 5% à l’examen d’entrée. Les candidats faisant partie d’une de ces minorités verraient ainsi leur note globale améliorée de 5% par rapport aux autres élèves. […]

Le Figaro 

source

c'est le même genre de discrimination qui se propage en europe : l'immigration est favorisé au détriment des Français dans de nombreux domaines

exemple récent

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration