Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 02:21
Le Coran, livre sacré des musulmans, traite non seulement de l’unicité de Dieu, de la purification et de la vie de la communauté musulmane (Umma) mais il est surtout le fondement de celle-ci, la source du dogme et plus encore de la loi de l’Islam (charia).
L’Europe, et ce depuis 21 siècles, est une terre de beffrois et de cathédrales qui a subi à diverses reprises les tentatives d’invasions musulmanes. Notre devoir de mémoire nous rappelle à ce titre les batailles de Poitier en 732, de las Navas de Tolosa en 1212, de Lépante en 1571 et des sièges de Vienne par les Turcs en 1529 et 1683, entre autres …
 


 

Mais ce à quoi nous assistons depuis 1974 n’a plus rien à voir avec une immigration de travail comme le fut celle des russes fuyant la révolution bolchevique en 1917, celle des espagnols ou des italiens émigrants en France, en Angleterre, en Belgique ou en Allemagne durant la période 1936-1960, puis celle des portugais dans les années ‘70’. Toutes ces populations s’étant plus ou moins bien assimilées au fil des ans, car issues en grande majorité d’une civilisation européenne et de culture gréco-romaine, ayant en outre de profondes racines chrétiennes.
Ces 40 dernières années, nous vivons une réelle « colonisation » par des individus issus de terres lointaines, entreprise imaginée, planifiée, organisée et qui nous est imposée par des lobbies aux mains des mondialistes, souvent issus du capitalisme cosmopolite.
Par des études ou des rapports aussi vagues que sectaires, diverses organisations internationales nous matraquent épisodiquement de l’inéluctable obligation de recevoir des dizaines de millions d’immigrés du tiers-monde au prétexte que ce « sang nouveau » nous sauvera de la décadence démographique et du vieillissement des peuples d’Europe.
Nul ne propose l’accroissement et le rajeunissement des populations de nos pays par une politique nataliste et des aides à la famille ou à la mère au foyer.

Nul ne s’élève contre le constat de 20 millions de chômeurs européens qui pourraient être mis au travail, sans l’aide d’un afflux nouveau d’immigrants extra-européens !
Nul n’envisage le rapatriement de millions de clandestins vivant sur notre sol en réels hors-la-loi et source d’innombrables conflits.
Nul ne songe à la fermeture de l’espace Schengen, véritable passoire au trafic d’êtres humains qui, au lieu de voyages périlleux, devraient s’acclimater dans les pays voisins de leur patrie respective.
Et que dire de la désacralisation de nos églises et de la construction de milliers de mosquées en Europe ?
Depuis plus d’un siècle, les laïcards, les libres penseurs, les francs-maçons et les socialauds-humanistes ont combattus la chrétienté, interdits la soutane dans les lieux publics (au même titre que les uniformes), invectivés les religieuses en cornettes et ont mis tout en œuvre pour vider les églises. Cela, décennies après décennies, urbi et orbi, de l’école maternelle jusqu’aux universités, en se servant de la laïcité pour combattre le clergé.

Qu’attendent-ils donc pour brandir leur dogme chéri et s’opposer maintenant à l’invasion islamique ?
Pourquoi ne manifestent-ils pas avec autant de virulence envers les musulmans qu’ils ne le faisaient hier avec leur haine de la chrétienté ?
Pourquoi tolèrent-ils effectivement la généralisation des sacrifices rituels –barbarie moyenâgeuse- quand ils combattaient les processions chrétiennes ?
L’heure n’est plus à la complaisance ni aux atermoiements : il faut réagir sous peine de disparaître ou d’accepter la servitude…(ou encore la dhimitude).

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions