Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 01:10

_
On parle de 40 millions d’euros blanchis en cinq mois.
 
Màj du 14/10/12

Une société genevoise perquisitionnée

La société soupçonnée de blanchiment d’argent perquisitionnée mercredi était très bien implantée dans le domaine de la gestion financière, a appris jeudi la RTS. Fondée en 1977, elle s’était implantée au coeur de la Genève internationale et employait six personnes enregistrées au registre du commerce.

Comme indiqué mercredi, trois d’entre elles, dont le directeur de la société, ont été appréhendées par la police. Il s’agit de membres de la communauté juive marocaine, domiciliés depuis des années dans les quartiers huppés de Genève.
Suite et source : RTS

La police rafle la banque

La police judiciaire peut se targuer d’avoir raflé la banque. Où l’on retrouve une « sainte » alliance devenue un classique des réseaux criminels, la jonction entre un milieu maghrébin spécialisé dans le commerce du cannabis d’origine marocaine et un milieu juif versé dans la finance internationale opaque.

Partie d’un gros trafiquant de cannabis de la région parisienne, plus précisément de Mantes-la-Jolie, un homme d’origine marocaine soupçonné de brasser la marchandise à la tonne, l’enquête a rapidement mis les policiers de l’office central de répression du trafic de stupéfiants sur la piste d’un important collecteur de fonds, un certain Elmaleh. Un « banquier » occulte membre d’une fratrie implantée depuis des années à Genève, où deux de ses frères ont pignon sur rue sous la bannière d’importantes banques de la place.
Suite et source : Marianne

La chute brutale de deux financiers genevois

Les frères, dont un est administrateur délégué d’une société de gestion de fortune et l’autre employé chez HSBC, ont été interrogés jeudi par les procureurs chargés de cette vaste enquête. (…)
Les deux frères, citoyens suisses d’origine marocaine, bien implantés dans la communauté israélite de Genève, auraient participé au recyclage des fonds collectés en France par un troisième frère.
Suite et source : Le Temps.ch

Une élue parisienne d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) qui blanchit de l’argent de la drogue ? Adjointe au maire (NDLR : Jérôme Coumet, PS) du XIIIème arrondissement de Paris, Florence Lamblin a été interpellée et entendue cette semaine dans le cadre d’une vaste opération de démantèlement d’un réseau de blanchiment de fonds liés au trafic de drogue. En tout, une vingtaine de personnes ont été interpellées dont 17 en France et trois à Genève en Suisse, a indiqué le procureur de Paris.

Lors d’une perquisition au domicile de Florence Lamblin, adjointe au maire du XIIIème arrondissement, chargée du développement durable et de l’environnement, les enquêteurs auraient retrouvé 400 000 euros en liquide, selon l’AFP.

[...]

En France, ont été notamment saisis plus d’un million d’euros en espèces et deux photos d’art d’une valeur d’un million d’euros ainsi que des armes. A Genève, ont été saisis plus de un million de francs suisses (820 000 euros) – dissimulés dans une chambre forte derrière une penderie –, ainsi que cent soixante montres et des bijoux de grande valeur, d’une estimation totale de près de 2 millions de francs suisses, selon les autorités suisses.

A l’origine de cette affaire, une enquête lancée à Nanterre en février, et transférée à Paris, a mis au jour un réseau d’importation de cannabis entre le Maroc, l’Espagne et la région parisienne.

Suite et source : Le Parisien

      


Que Florence Lamblin ait ou n'ait pas trempé dans une affaire de blanchiment d'argent du trafic de drogue, d'une certaine manière, peu importe : si c'est le cas, elle passera un peu de temps à l'ombre ; si ça ne l'est pas, elle devra répondre au fisc de l'origine des fonds dont elle a disposés. Rendons grâces aux Verts qu'il s'agit là, avant tout, d'une affaire de possible malhonnêteté individuelle. Leur propension à donner des leçons est certes irritante, mais elle ne doit pas conduire à tous les considérer comme des malfrats. 

Ce qui est plus gênant et politiquement significatif, en revanche, est le statut professionnel de cette architecte qui, en réalité, émarge sur des fonds publics en travaillant censément pour un de ces multiples organismes qui pullulent autour de la Région Île-de-France et de la Ville de Paris, à l'utilité hautement contestable et où s'"emploient" des foultitudes de personnes qu'on retrouve, comme par hasard, dans les partis de gauche.

Florence Lamblin est l'heureuse employée du "Lieu du Design", machin subventionné à haute dose (660 000 euro annuels minimum) par la Région Île-de-France comme s'en vante Huchon : voir par exemple ICI ou LA
Florence Lamblin est adjointe au maire du 13e arrondissement de Paris chargée des questions relatives au développement durable, à l'environnement et au plan climat
Cette danseuse joliment coûteuse est censée organiser de temps à autres des expositions et distribuer un peu d'argent à des PME voulant améliorer la ligne de leurs produits par la biais d'une "aide à l'innovation responsable". Chacun appréciera cet énième usage de la novlangue écosocialiste. Cette aide est du reste refusée d'avance aux "projets relatifs à l’armement, au nucléaire ou ceux pouvant porter atteinte à l’environnement ..." ! 

Pour lire cette prose incroyable quand on sait qu'elle est subventionnée à haute dose par nos impôts : cliquez LA. Les promoteurs du "Lieu du Design" ont omis d'ajouter à leur liste d'infamie le trafic de drogue ou l'usage de l'automobile ... 

Le directeur dudit Lieu, un dénommé Laurent Dutheil, est également militant socialiste très actif, fonctionnaire territorial à la Région IDF et ancien directeur du cabinet d'Huchon : voir LA et LA ! 

Bref, on nage dans un marigot de copinages, d'emplois douteux, de gaspillages éhontés, le tout protégé par le manque de transparence et d'intérêt de la presse pour les dérives qui caractérisent aussi bien la Région Île-de-France que la mairie de Paris, laquelle n'est pas en reste pour ce qui concerne l'arrosage des petits amis, ainsi que le Delanopolis le démontre chaque semaine. Le dernier scandale des subventions accordées à Silicon Sentier dont la présidente se retrouve dans l'association de soutien à la candidature d'Anne Hidalgo laquelle est elle-même chaperonnée par Jean-Louis Missika, l'élu qui pilote ces subventions est un exemple parfait de cette confusion des genres : voir ICI

On cherche à faire des économies dans les dépenses publiques ? C'est cette mauvaise graisse qu'il faut en priorité faire fondre. Si l'affaire Lamblin pouvait avoir le mérite d'éclairer un peu la lanterne des Parisiens et des Franciliens sur ces magouilles, l'élue EELV aurait bien mérité de la patrie !

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers