Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 03:47
Mais qu’arrive-t-il à notre palmipède du mercredi ? Il nous avait habitués à un anticléricalisme à géométrie variable, aussi féroce contre l’Église vaticane que soumis à l’islam. Il nous avait habitués à tenir des propos hostiles à tout contrôle de l’immigration, et à classer à l’extrême droite quiconque osait émettre l’idée qu’un clandestin pouvait, comme dans tout pays, être reconduit à la frontière.
 



L’arrivée massive de clandestins (nouveaux étrangers  en situation irrégulière dans le langage Canard Enchaîné) risque de mettre, cet hiver, la politique d’hébergement d’urgence dans l’impossibilité de fonctionner en région parisienne. Selon l’auteur de l’article, en Seine-Saint-Denis, il y aurait 7.000 sans-papiers recensés au 31 juillet 2011, et, un an plus tard, 1000 de plus, soit une progression de 15 %. Les malheureux nouveaux venus, certainement conseillés judicieusement, avaient occupé, non pas une mosquée, mais la basilique de Saint-Denis.

Pas question de les expulser, Matignon, ne voulant pas froisser l’Union européenne. Ayrault a donc demandé à Duflot de trouver des solutions. Il leur a été proposé un lieu d’hébergement dans le Val d’Oise. Là encore, sans doute fort bien conseillés par des associations financées par nos impôts, les clandestins ont refusé, expliquant que cela était trop loin de Paris. Ils ont d’autre part exigé de demeurer ensemble. Bon prince, la République leur a trouvé la solution : un hôtel trois étoiles, à 150 euros la nuit, près du grand Stade de Saint-Denis.

Selon l’article, l’hébergement d’urgence, dans la seule Ile-de-France, serait réservé entre 80 et 95 % à des étrangers en situation irrégulière. Cela coûterait annuellement 410 millions d’euros, et Duflot réclame un plan d’urgence supplémentaire de 50 millions d’euros. Entre autres bonne idées, la ministre du Logement suggère de régulariser les 8000 clandestins, ce qui, paraît-il, leur donnerait accès plus facilement à des logements sociaux…

Premier article décoiffant, mais, à côté de lui, dans le même esprit, un nommé I.B. nous propose un papier intitulé : « Allah santé de l’État ». On y apprend qu’un ancien imam d’Argenteuil, kurde irakien, Yashar Ali, est assigné à résidence, dans une petite ville bretonne, Arostrenen, depuis cinq années et demi. Pour le garder à l’œil, l’État, généreux, lui paie le gite et le couvert, à hauteur de 1.500 euros par mois. Avant d’être envoyé respirer le bon air iodé des Côtes d’Armor, le sympathique imam avait été logé, durant trois ans, dans un hôtel trois étoiles, en Lozère, à Mende. Depuis huit ans, ce brave disciple de la religion d’amour, de tolérance et de paix nous a donc coûté la bagatelle de 155.000 euros.

On s’interroge, en effet, à la lecture de tels articles, ce que peut être la réaction de nos compatriotes, qui, en région parisienne, doivent souvent fréquenter les transports en commun, de longues heures tous les jours, dans des conditions de confort difficiles, avec des retards de plus en plus fréquents. Les clandestins exigent la proximité parisienne, ils obtiennent !

Dans un contexte où le gouvernement Hollande-Ayrault demande 33 milliards d’économies, en 2013, après 7 milliards en 2012, que vont penser les retraités, qui ont cotisé toute leur vie, quand ils vont apprendre à quoi va servir les nouveaux prélèvements, souvent sur de petites retraites, eux qui, déjà pour nombre d’entre eux, ne pouvaient plus se soigner, quand les clandestins bénéficient de l’AME ou de l’ASPA, sans avoir jamais donné un centime à l’État.

Les travailleurs pauvres, qui parfois dorment dans leur voiture, faute de pouvoir se payer un toit, apprécieront également les largesses de Duflot. Les classes moyennes, massacrées fiscalement, et qui doivent acquitter des loyers astronomiques, vont savourer également ces quelques chiffres.

L’explication est pourtant fort simple, et Jacques Guillemain, dans ce remarquable article, disait déjà tout : le PS ose parler de justice sociale, quand les Français modestes sont victimes de sa préférence immigrée… Tout est dit.

Décidément, François Hollande me fait de plus en plus penser à Louis XVI…

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration