Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 03:59

Egypte-coptes-enlevees

 

Une des méthodes de progression de l'islam... un crime contre l'humanité.  

C'est ce qui attend nos filles si nous laissons l'islam s'imposer en Occident.

______________________

Dans la semaine précédant l’évènement, la rumeur circulait au sujet d’une femme musulmane de la ville de Kom Ombo dans le sud égyptien qui aurait été convertie de force au christianisme. Une horde de musulmans s’est alors senti obligée de fomenter une émeute en lançant des attaques à la bombe incendiaire contre le local de l’église chrétienne copte de la ville.

Le fait qu’une femme musulmane de 36 ans, portée disparue, fut contrainte de se convertir au christianisme et était retenue contre son gré dans l’église Mar Gogis, – la plus grande église copte de Kom Ombo – n’était fondé que sur des suppositions. Mais cette transgression était apparue flagrante et suffisante pour déclencher les émeutes dans la ville, suffisante pour inciter des centaines de musulmans locaux à cerner l’église pendant trois jours et à l’assaillir à coups de cocktails Molotov et de pierres, une mêlée qui a provoqué des blessures chez des dizaines de chrétiens et de policiers égyptiens.

Bien sûr, il convient de noter que les coptes, qui représentent 10 pour cent de la population égyptienne, sont habitués à subir la colère musulmane, eux qui ont vu au cours des années récentes plusieurs dizaines de leurs églises régulièrement attaquées et incendiées.

En fait, la rage musulmane contre les églises coptes et leurs paroissiens dépasse largement les frontières égyptiennes, comme en témoigne la récente attaque armée contre une église copte égyptienne dans la ville libyenne de Benghazi durant laquelle deux prêtres furent blessés. Cette agression avait été précédée par l’arrestation à Benghazi de près de 50 chrétiens égyptiens soupçonnés de prosélytisme. Pendant leur détention les chrétiens avaient été torturés et leurs croix tatouées sur la peau brûlées avec de l’acide.

Néanmoins, la fureur de Kom Ombo s’était dissipée quelque peu lorsque la femme disparue, était réapparue au sein de sa famille, où, selon un responsable de la police égyptienne, il fut constaté qu’elle n’avait pas été victime d’une conversion forcée mais avait disparu pour «des raisons sociales et familiales. »

Lire la suite "Egypte : L'enlèvement et la conversion forcée des jeunes filles coptes" »

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions