Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 02:35

Un sénateur socialiste a déposé mercredi un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale visant à quadrupler la taxe sur l’huile de palme, présente dans certains biscuits, chocolats, ou céréales. Cette surtaxe représenterait une hausse de 6 centimes d’euro par kilo de Nutella, la célèbre pâte à tartiner si prisée par les enfants et qui contient cette matière grasse.

Après le demi de bière, taxé de 5 centimes supplémentaires, l’huile de palme. Yves Daudigny, sénateur socialiste de l’Aisne et rapporteur de la commission des Affaires sociales, a déposé mercredi un amendement au projet de loi de financement 2013 de la Sécurité sociale (PLFSS) pour augmenter de 300 % la fiscalité de cette matière grasse. « Cette taxe s’adresse aux industriels, pas aux consommateurs, et vise à diminuer leur usage d’huile de palme dans les produits agroalimentaires », se justifie-t-il, soulignant les effets à ses yeux nocifs de cette huile sur la santé.

La mesure rapporterait 40 millions d’euros, une goutte d’eau dans le déficit de la Sécu. Du point de vue des industriels, elle ne serait pas négligeable et se monterait à 300 euros par tonne, soit une augmentation de plus de 40 % du prix sur les marchés mondiaux (687 euros la tonne). Elle s’appliquerait aux huiles brutes de palme, de coprah ou de palmiste, ainsi qu’aux produits alimentaires importés à hauteur de leur contenance en huiles végétales.

Alors la bière, l’huile de palme… et ensuite ? En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des taxes. Et dans ce domaine les socialistes ne manquent pas d’idées.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie