Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 01:55

Charia-femmes_________________

A noter en particulier le commentaire de la Baronne Uddin, première femme musulmane nommée à la Chambre des Lords, qui prévient qu'une loi visant à protéger les femmes musulmanes malmenées par la tribunaux de la charia, sera vue comme «une autre attaque contre les musulmans». Autrement dit, soutenir les droits des femmes musulmanes est une atteinte aux droits de leurs hommes...

Les musulmanes de Grande-Bretagne sont contraintes de « vivre dans la peur » en raison de la multiplication des tribunaux de la charia non officiels et non réglementés appliquant les normes islamiques », a dit la Baronne Caroline Cox devant la Chambre des Lords.  


 


 

Un tribunal islamique basé sur la charia a été établi à Anvers en 2011.

 En France un certain nombre de tribunaux islamiques se substituent à la loi Francaise pour l'ensemble des litiges ce qui est totalement interdit en France.


Dans certains cas, les décisions des « conseils » et tribunaux religieux officieux sont aussi « consensuelles » que les viols. Cette mise en garde intervient à l’occasion du tout premier débat parlementaire sur le sujet au Royaume-Uni. La Baronne Cox, paire indépendante et championne du Tiers-Monde, a déposé l’année dernière à la Chambre des Lords un projet de loi d’initiative parlementaire visant à contenir le réseau des soi-disant « tribunaux » non officiels appliquant les principes islamiques.

Une étude établit à environ 85 le nombre d'organismes de la charia en Grande-Bretagne, mais il n’existe aucune estimation officielle. Ces organismes comprennent les tribunaux d'arbitrage légalement reconnus établis principalement pour régler des différends financiers selon les principes juridiques islamiques, et qui ont élargi l’éventail des cas qu’ils règlent. Il y a aussi un réseau de « conseils » informels de la charia, agissant souvent dans les mosquées, traitant de divorces religieux et même de garde d'enfants selon les enseignements islamiques.

Le projet de loi, débattu pour la première fois hier, stipule que le fait pour ces organismes de se représenter comme des tribunaux, et leurs présidents comme des juges, constitue un acte criminel. Il limite également les activités des tribunaux d'arbitrage et exige explicitement qu’ils reconnaissent les lois sur l’égalité et les droits des femmes.

La Baronne Cox a relaté devant la Chambre des Lords certains cas dont elle a eu connaissance, y compris celui d’une femme qui avait été admise à l'hôpital par son mari violent qui l'avait quittée pour une autre femme, tout en lui refusant un divorce pour qu’elle puisse se remarier.

Lire la suite "GB : "Les tribunaux de la charia sont aussi consensuels que les viols"" »


 

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions