Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 02:13

François Hollande s’est rendu en Pologne, où il a assuré la promotion du gaz de schiste et du nucléaire, deux atouts énergétiques inestimables pour la France, que le président refuse d’exploiter normalement à cause de la pression de ses alliés politiques écologistes, qui ne représentent pourtant que très peu de citoyens.

De passage à Varsovie le 16 novembre, François Hollande en a profité pour vanter les mérites des entreprises françaises dans le secteur énergétique, Areva, EDF et Total, et pour appuyer leurs candidatures respectives pour différents projets énergétiques polonais.

En France, le gouvernement Ayrault subit la loi des Verts sur le nucléaire et doit donc s’appliquer à diminuer l’importance de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique national. Une hérésie pour qui connait les enjeux de l’énergie nucléaire, plus propre, moins chère et où la France est devenue, depuis le Général de Gaulle, une référence mondiale pour son excellence. Pour faire plaisir à Éva Joly, on va donc acheter plus de pétrole aux Émirats et sombrer un peu plus dans la crise économique et industrielle.

En Pologne, le gouvernement, dans un soucis d’indépendance énergétique, a lancé un plan ambitieux de construction de plusieurs centrales nucléaires. Les groupes français EDF (déjà troisième producteur d’énergie en Pologne) Areva et Total font partie des entreprises qui pourraient s’occuper de ces travaux. Hollande devait donc vendre l’expertise de la France au premier ministre polonais.

En France, nous avons les plus importantes réserves de gaz de schiste dans nos sols. Une exploitation qui pourrait changer la donne géostratégique mondiale et rendre à la France son influence passée. Les États-Unis commencent à réaliser l’importance du gaz de schiste, qui va leur garantir des décennies d’indépendance énergétique et de prospérité économique.

En France, Vincent Placé et Cécile Duflot imposent au gouvernement d’interdire, non pas l’exploitation, mais la simple prospection du gaz de schiste. Une folie suicidaire !

En Pologne, le gouvernement souhaite s’affranchir de la dépendance envers la Russie et a également développé plusieurs projets d’exploitation du gaz de schiste dans lesquels le groupe Total pourrait remporter d’importants contrats, d’où le soutien de Hollande au groupe pétrolier français.

«J’espère que notre vision géostratégique permettra à la France de voir la question du gaz de schiste différemment», a déclaré le ministre polonais de l’Économie, Waldemar Pawlak, qui ne comprend visiblement pas que l’on puisse sacrifier son pays sur l’autel de petits arrangements politiciens avec une poignée de soixante-huitards arrivistes.

En même temps, pourquoi ne demanderait-on pas aux agriculteurs d’arrêter de produire, aux industries d’arrêter de transformer, afin que la France ne pollue plus du tout est soit uniquement constituée de citadins travaillant dans le tertiaire, dans la communication, la publicité ou les médias ? Cela ferait de jolis scores aux élections pour le PS et les Verts !

 

 « La Chronique d’Eric Zemmour » : les Verts et le… par rtl-fr

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie