Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 01:30

 

Le nouveau volet de sanctions européennes à l’encontre de la Russie, accusée d’être impliquée dans le conflit en Ukraine, est entré en vigueur vendredi 12 septembre au matin suite à leur publication au Journal Officiel de l’Union européenne. En voici le détail.

Sanctions

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy avait déjà annoncé le 8 septembre que l’UE avait préparé une nouvelle liste de sanctions à l’encontre de la Russie. Crédits: consilium.europa.eu

Les nouvelles mesures restrictives visent principalement des entreprises publiques russes, pour lesquelles l’accès aux marchés financiers européens est désormais limité à des crédits de 30 jours. Les sociétés concernées sont les trois plus grandes compagnies pétrolières russes : Rosneft,

Transneft et la branche pétrolière de Gazprom, Gazprom Neft, ainsi que trois entreprises du secteur de la défense, le fabricant de chars OPK Oboronprom, la compagnie aéronautique United Aircraft Corporation, qui produit les avions de chasse MiG et Soukhoï, et l’entreprise d’armement  publique Ouralvagonzavod célèbre pour ses chars.

L’UE a également ajouté une liste de « neuf sociétés mixtes du secteur de la défense » aux entreprises déjà visées par une interdiction d’exportation de biens à double usage civil et militaire. Les dirigeants européens ont aussi renforcé les restrictions à la fourniture de services liés à l’exploration et à la production de pétrole dans l’Arctique ou à des projets concernant l’exploitation du gaz de schiste

Les sanctions prévoient, en outre, des mesures ciblées contre 24 personnalités russes et ukrainiennes accusées d’êtres impliquées dans le conflit en Ukraine. Parmi les personnalités sanctionnées, on retrouve plusieurs hauts dirigeants russes comme le vice-président du Conseil de la Fédération de Russie Iouri Vorobiov et des personnalités considérées comme des « proches » du président russe, tels que Sergueï Chemezov, ex-officier du KGB en poste au côté de Vladimir Poutine à Dresde, en Allemagne de l’Est, dans les années 1980. Figurent également sur cette liste plusieurs dirigeants de la république populaire de Donetsk et Lougansket de la république de Crimée comme le nouveau Premier ministre de la république de Donetsk Aleksander Zakharchenko et le vice-Premier ministre de Crimée, Georgiy Muradov. Les personnes présentes sur cette liste noire sont concernées par un gel de leurs avoirs et une interdiction de visa pour se rendre en Union européenne.

Ces nouvelles sanctions à l’égard de la Russie interviennent en réponse aux « actions de la Russie compromettant ou menaçant l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine », comme précise le document. Toutefois, les Vingt-Huit se disent prêts à « suspendre », voire à « abroger » les mesures restrictives d’ici à fin septembre en fonction de l’évolution de la situation.

« Les sanctions n’aident certainement pas à rétablir la paix en Ukraine »

http://www.lecourrierderussie.com/2014/09/vigueur-nouvelles-sanctions-ue-russie/

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International