Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 08:31

eurobonds.pngQu’est ce qu’un « Eurobond » ? Ni plus ni moins que la mutualisation de la dette des États défaillants avec les celle des États solvables.

Puisque nous avons des États qui peuvent faire face à leurs dettes et des États qui ne peuvent pas faire face à leurs dettes, la proposition des idéologues comme Monsieur Hollande est tout simplement de mélanger ces différentes dettes et de vendre ce nouveau produit à des investisseurs….

Ça ne vous rappelle rien ? Voyons, réfléchissez…. Il y a quelques années, on appelait cela des CDO ou CMO…. Mais oui, bien sûr, c’est ainsi que les banques américaines ont vendu les créances douteuses du marché immobilier américain (pour ceux qui ont besoin de réviser :http://maviemonargent.info/a-propos/ et cliquez sur « la crise pour les N…. »au monde entier !

Le problème, c’est que toutes les expériences de cette nature ont lamentablement failli. Née dans les années 90, cette ingénierie appelée MBS a toujours planté. C’est pourtant simple, personne n’a jamais vu qu’en mettant des fruits sains dans le même panier que des fruits pourris on rendait ces derniers comestibles ; non, c’est toujours l’inverse qui se produit. En finance, c’est exactement la même chose, mélanger une dette saine avec une dette pourrie dans un même produit ne fait que dévaloriser la saine sans pour autant sauver la valeur de la pourrie.

Notre nouveau Président l’affirme : « Hors Eurobonds, point de salut. ». Sa position est elle le résultat de sa méconnaissance de l’économie et de ses rouages ou un choix délibéré? En tous cas, pour l’instant, le seul résultat concret, c’est la cassure à laquelle nous espérions ne pas assister un jour; le couple franco allemand fait désormais chambre à part. « Nein », il n’y aura pas d’Eurobonds.

La première rencontre entre les deux chefs des deux plus grands pays d’Europe fut très explicite, Dame Merkel ne veut plus de fuite en avant vers toujours plus de dette. François Hollande n’en démord pas, endetter le niveau fédéral peut permettre de gagner du temps, espérant que surgisse la relance tant attendue.

L'idée de François Hollande, consiste à créer de nouvelles obligations ne se substituant pas à celles existantes mais au contraire s’ajoutant, créant ainsi une « dette fédérale » qui pourrait venir soulager les instances européennes et leur permettre d’avoir une réelle politique interventionniste. Tout d’abord, simple réflexion de bon sens, il ne s’agit là que d’ajouter de la dette à la dette et il faudra bien LES rembourser un jour. N’oublions pas que dans cette perspective, les États restent détenteurs de leur dette, que les collectivités locales restent détentrices de leur dette, que les institutions publiques (retraites, sécurités sociales etc) restent détentrices de leur dette et que nous ajoutons une nouvelle couche de dettes au mille feuilles. C’est tout sauf sain. Ça sent le politique à court terme.

les « eurobonds » sont de la dette. 

La dette ne réduit pas les déficits publics, la dette ne rend pas les entreprises plus performantes, la dette ne rassure pas, la dette n’enrichit pas, bref, la dette, qu’elle soit fédérale ou nationale ou communale ne crée pas de croissance.


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie