Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 09:34
 
Lire l'article
 

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je suis chaque jour un peu plus ébahi par la créativité (somme toute très relative, rassurez-vous) de nos dirigeants. Aujourd’hui, une fois de plus, ils m’ont surpris ! J’adore ces surprises qui d’abord me donnent largement de quoi vous écrire et puis surtout on rigole bien. Mais alors qu’est-ce qu’on rigole ! Et la créativité des ministres est avant tout humoristique. Ils nous font quand même bien rire, en tout cas jusqu’à ce que nous soyons convoqués pour passer à la caisse, ce qui là encore, rassurez-vous, arrive avec une régularité de métronome.

Eux font leurs pitreries et nous, nous payons. Ainsi va la vie dans notre beau pays

Alors qu’un de nos fleurons est en passe d’être racheté par une entreprise américaine (General Electric) qui ne rêve que d’en acquérir la technologie et les savoir-faire pour mieux la démanteler ensuite sous le regard bienveillant de l’allemand Siemens qui, du coup, verra disparaître un concurrent de taille, nos ministres font les ânes à Roissy en vérifiant s’il y a assez de panneaux « Welcome in France » devant les escalators (en panne) pour les touristes.

Alstom, LE test de la crédibilité ou de la crédulité du gouvernement

Ne nous y trompons pas. Si le gouvernement et le président de la République poursuivent l’allégeance commencée lors de leur voyage de « carpette rampante » aux États-Unis, alors ce gouvernement acceptera sans sourciller ou presque le démantèlement de la France industrielle, le démantèlement de l’un de nos derniers fleurons qui passera sans coup férir sous pavillon américain sans que nous opposions la moindre résistance, si ce n’est de principe, du type : « Le gouvernement a travaillé pour vous et pendant 15 jours il n’y aura aucun plan de licenciement et l’essentiel est préservé, quel bel accord qui profitera à notre pays en renforçant les capacités de notre grand groupe Alstom… » J’imagine déjà le communiqué de presse de reddition.

Car si nous laissons faire, alors nous serons à mi-chemin entre la reddition et la capitulation, sans oublier une once de « haute trahison » mais c’est un autre sujet.

Derrière tout cela se profile également le traité de partenariat transatlantique dont vous voyez – alors qu’il n’est pas encore signé – les prémices.

Ce gouvernement et ce président n’ont jamais montré ni courage, ni volonté, ni grandeur et encore moins de réelle volonté de défendre les intérêts de notre nation et de son peuple dans toutes ses composantes. J’ai donc les plus grands doutes sur notre avenir aussi bien en tant que grande nation (mais de cela on s’en fiche si nous sommes tous collectivement heureux) qu’en terme d’indépendance. Ce gouvernement va vraisemblablement, enferré dans une situation financière calamiteuse, nous amener tranquillement vers une vassalisation américaine déjà bien amorcée.

Vous rigolerez donc beaucoup et avec cœur lorsque vous entendrez l’autre pignouf au ministère de l’Économie vous parler de « redressement productif » de la France tout en faisant l’inverse en laissant les Américains nous réduire à l’état de pays du tiers-monde sauvé uniquement par… « l’industrie » du tourisme, qui est à l’industrie ce que la Canada Dry est au whisky pur malt !

Le tourisme, la seule fausse « bonne » idée d’un gouvernement et de dirigeants aux abois

Un article du Parisien, qui m’a donc fait fichtrement rigoler, revient sur l’escapade de Fabius et Cazeneuve, deux de nos nodocéphales en chef, à Roissy qui sont allés aujourd’hui accueillir des touristes chinois à la descente de l’avion.

« «Bienvenue en France !» C’est par ces mots que les tous premiers touristes du jour, débarquant d’un vol en provenance de Pékin, ont été accueillis lundi matin par les ministres des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, et de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en visite à l’aéroport de Roissy. «Il y a actuellement un milliard de touristes chaque année dans le monde, il y en aura 2 milliards en 2030, il faut que la France en capte une partie». »

suite et source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie