Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 10:46

Hebergeur d'imageMarine Le Pen dénonce « l’ignoble et lâche provocation des Femen. »

Que les Femen qui ont installé à Paris un « centre d’entraînement » pour « un nouveau féminisme », aillent s’exercer en Arabie Saoudite, où un prédicateur préconise de voiler intégralement les fillettes à partir de l’âge de deux ans ou encore au Nigéria, où les sénateurs ont adopté un projet de loi prévoyant « une peine de 10 ans de prison pour toute personne qui directement ou indirectement rend publique une relation amoureuse avec une personne de même sexe »… – Marine Le Pen

Merci à BAYGON

_________________________________

« Une provocation stupide ». C’est ainsi que le député socialiste Carlos Da Silva qualifie la médiatique action des Femen.
[...]
Les sénateurs de Paris Yves Pozzo di Borgo (UDI) et Pierre Charon (UMP) ont aussi fait part de leur indignation, dénonçant la « provocation » des féministes et jugeant « incompréhensible » qu’elles ne « soient pas empêchées d’agir ».

Le Lab

_________________________________

Dans la soirée, le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a condamné cette action. « C’est avec tristesse que j’apprends la provocation inopportune et déplacée à laquelle plusieurs militantes du groupe Femen se sont livrées à l’intérieur de Notre-Dame », a déclaré l’élu PS dans un communiqué. « Je réprouve un acte qui caricature le beau combat pour l’égalité femmes-hommes et choque inutilement de nombreux croyants », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a fait part « de sa consternation face aux agissements des neuf membres du groupe Femen, condammant « une provocation inutile » et témoignant « de son soutien aux catholiques de France qui ont pu être offensés par ce geste grossier. » « Si la laïcité permet à chacun de croire ou de ne pas croire en toute  liberté, la République entend, dans le même temps, garantir à tous les croyants  de pouvoir pratiquer leur religion dans la dignité et le respect mutuel », a-t-il ajouté.

 

Il y aurait trop à dire sur le fond de l’existence des Femen et sur l’habituelle hypocrisie du libertarianisme, qui n’est qu’un carburant de l’ultralibéralisme, pourtant si décrié par les défenseurs des progrès sociétaux eux-mêmes

Trop à dire sur la lâcheté dans les choix des victimes des buzz orchestrés, toujours les cibles les plus faciles qui plaisent tant aux journalistes (on attend avec tellement d’impatience de voir la même manifestation dans une mosquée de Saint-Denis : l’auteur de ces lignes serait même prêt à financer personnellement les transports de ces dames, sans aucune contribution en nature, cela va de soi).

 

Qui finance les Femen et pourquoi ?

La première question qui se pose (sauf pour nos journalistes militants) quand on voit un organisme aussi bien géré, si brillant en communication, est celle de ses financements. Après quelques recherches, il apparait que les Femen sont financées par différentes puissances financières dispersées autour du monde.

Selon Wikipedia et différents journalistes russes, l’homme d’affaires américain Jed Sunden (propriétaire du groupe de presse KP Media), le milliardaire allemand Helmut Geier (surnommé DJ Hell) et la femme d’affaires allemande Beate Schober, qui vit en Ukraine, feraient partie des forces financières qui payent ces femmes pour qu’elles se dénudent, chacun ayant ses propres intérêts à voir ces fille détruire toute forme de morale.

On le voit, de gros intérêts économiques se dissimulent derrière une pseudo association féministe. D’ailleurs, qui d’autre que des businessmen pourrait maitriser aussi bien le système médiatique et la communication ?

En gros, les Femen sont payées par des puissances financières qui les instrumentalisent pour servir leurs causes (lutte de pouvoir des oligarques et des ukrainiens contre Poutine, libéralisation de la société française, volonté de certains Américains de décrédibiliser la Russie et d’autres pays d’Europe, destruction des valeurs morales afin de laisser libre court à un consumérisme débridé…). Les motifs d’instrumentalisation des Femen sont aussi nombreux que les causes qu’elles soutiennent ou prétendent soutenir…

Les Femen assurent également qu’elles gagnent un peu d’argent en vendant des figurines à leur effigie. Du marketing d’objets représentant des femmes nues ne s’apparente-t-il pas au business des sexshops et des poupées gonflables ? Font-elles tout cela pour développer une nouvelle gamme de produits sexuels ? Et si les Femen étaient une nouvelle marque de poupées gonflables qui fait de l’événementiel très médiatisé afin de vendre ses produits pornographiques ?

TF1 News

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers