Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 02:24

femen

 

Quel long dimanche de fiançailles entre les militants de Civitas et de FEMEN ! Les mariées étaient… peu vêtues.

Pendant que les adhérents de l’UMP mettaient la main aux urnes pour désigner leur homme providentiel, les militants cagoulés de Civitas mettaient la main au cul. Des coups de pieds aussi. [...]

[...] Sans parler de la pauvreté du message subversif des (pas très belles) noiseuses FEMEN (« Fuck God », « Fuck Church », « In Gay We trust »), il est étonnant que les journalistes français n’aient pas évoquer le financement de ce mouvement international.

En octobre dernier, à l’occasion de l’ouverture des FEMEN à Paris, une journaliste russe avait infiltré le groupe.* Selon lui, les FEMEN ukrainiennes avaient fait le déplacement tous frais payés. Voici ce que disait ce journaliste, dont les propos sont difficilement vérifiables, mais qui a le mérite de soulever des questions intéressantes :

« Le voyage à Paris était offert à la journaliste par l’organisation FEMEN. Le billet d’avion, la chambre d’hôtel, les voyages en taxi et la nourriture coûtaient un millier d’euros par jour pour chacune des participantes, sans compter les frais de costumes, les services des maquilleurs et des stylistes.

La journaliste a également découvert que les activistes de FEMEN sont payées pas moins de 1000 dollars par mois, le triple du salaire moyen en Ukraine. En outre, le loyer que l’association verse pour son bureau de Kiev s’élève à 2500 dollars par mois, alors que le loyer mensuel du bureau parisien se monte à plusieurs milliers d’euros.« 

Payées pour manifester. Mais par qui ? De qui ces femmes libérées de la société de consommation sont-elles les idiotes utiles ? Mesdemoiselles, messieurs les journalistes français, faites donc votre enquête. Vous êtes suffisamment subventionnés par le contribuable pour travailler à votre aise.

Quoi qu’il en soit, cette méthode n’est pas sans rappeler ce qui se passe en Iran où le gouvernement paie des gens pour soutenir le régime et manifester contre les opposants au régime. Pire, en mars 2011, le gouvernement a même payé en kebabs des enfants de douze à seize ans pour bastonner des manifestants à Téhéran. Une information confirmé par la Compagne Internationale pour les Droits de l’Homme en Iran.


Malheureusement la nouvelle activiste n’a pas pu découvrir qui sponsorise le mouvement, ni découvrir la personne appelle les militantes à mener telle ou telle action de protestation.

La journaliste suppose qu’il s’agit certainement de personnes qui apparaissent souvent aux côtés des militantes du mouvement. Il s'agirait notamment du milliardaire allemand Helmut Geier, de la femme d’affaires allemande Beat Schober, et de l’homme d'affaires américain Jed Sunden. Wikipédia soutient également la version selon laquelle ce dernier financerait les actions de FEMEN. 

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers