Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 02:38

Est-il légal de supprimer arbitrairement 1000 emplois au nom de petites magouilles électoralistes ? Peut-on tuer l’industrie française parce que 2% des Français sont des bobos qui ont voté pour Eva Joly et qui estiment que les usines c’est sale ?
Le Conseil d’État va devoir trancher sur ces sujets après la plainte déposée par la CGT contre la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim par le gouvernement.


Jeudi 24 janvier, lors d’une conférence de presse, la CGT a annoncé qu’elle allait contester devant le Conseil d’État la décision gouvernementale de fermer l’usine de Fessenheim d’ici 2016. Le syndicat devrait déposer au Conseil d’État un recours contre la nomination d’un délégué interministériel chargé de la fermeture du site, le 8 février, selon la secrétaire générale de la fédération nationale de l’énergie au sein de la CGT, Virginie Gensel-Imbrecht.

La dirigeante syndicale a tenu à rappeler que la fermeture de Fessenheim est une « décision politique et illégitime » qui « ne repose sur aucun argument lié à la sécurité », avant de préciser que « l’Autorité de sûreté nucléaire a validé la poursuite de l’activité ».

Ça a le mérite d’être clair ! Pourtant, la CGT n’est pas réputée pour être un syndicat d’extrême droite…

Jeudi matin, les ouvriers du nucléaire se sont également exprimés, manifestant leur incompréhension d’un choix idéologique absurde qui va leur couter leurs emplois. « Pour l’avenir de l’ensemble de la filière nucléaire, sauvons nos emplois industriels » ou « La centrale de Fessenheim est sûre, qu’elle dure », déclaraient les banderoles déployées par les ouvriers en colère.

Le gouvernement n’est-il pas censé lutter pour CRÉER et non DÉTRUIRE de l’emploi et pour relancer industrie au lieu de l’enterrer ?

En pleine crise, alors que le pays subit de plein fouet les délocalisations et la désindustrialisation qui en découle et qui met au chômage des millions de travailleurs, le gouvernement n’a rien de mieux à faire que de fermer une usine sans raison, alors que cette dernière est rentable et apporte même de l’argent dans les caisses de l’état, son principal actionnaire, et alors que les spécialistes de la sûreté nucléaire, les inspecteurs de l’ASN, ont déclaré que la centrale de Fessenheim pouvait encore rester en activité de longues années, François Hollande préfère mettre 1000 salariés et leurs familles dans la précarité, au nom d’accords politicards d’une autre époque, conclues entre Martine Aubry et Cécile Duflot sur le dos des Français.

Dire que ce gouvernement se dit de gauche… Dire que certains le croient…

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Emploi - Chômage