Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 02:25

Sandrine Pico-De Prez a récemment analysé pour le site « Le cercle des libéraux » l’effet de cliquet utilisé par la gauche au pouvoir, commentant ainsi le livre d’Yves Marie Adeline intitulé « La droite piégée ».

Chacun sait que l’on ne revient pas sur des réformes déjà mises en place, qu’elles sont des acquis sociaux définitifs.

Ainsi, « la stratégie révolutionnaire, pétrie de dialectique, alterne successivement entre l’avancée sociale, l’attaque sociétale et le faux repli “conservateur” afin de consolider ses conquêtes » et l’alternance droite-gauche n’est que l’équivalent du « reset » de nos appareils pour leur « remise en ordre ».

Bien que d’autres exemples soient plus pertinents, il en est ainsi du financement des syndicats, rendu obligatoire à partir du 1er janvier 2015. Une cotisation de 0,014 % sera retenue sur la fiche de paie. Ce pourcentage paraît infime, mais il représentera au total 100 millions d’euros par an.

Pour mémoire : les syndicats sont financés à 81 % par les contribuables. Admettons que les syndicats concourent à l’expression de la démocratie ; il reste que la droite est bonne fille quand elle refuse de contrôler l’utilisation de ces sommes.

Ainsi a-t-elle mis au pilon le rapport d’une commission d’enquête sur ce sujet, et notre association de contribuables d’Auba­gne n’avait pas manqué, à l’époque, de s’en émouvoir.

La droite au pouvoir, c’est une parenthèse qui permet à la gauche de « reprendre son souffle ». Au plan des réformes sociétales, elle emboîte le pas de ses prédécesseurs : aménagements de l’immigration avec son cortège d’avantages so­ciaux, projet heureusement inabouti d’un nouveau préambule de la constitution pour y inscrire le respect de la diversité, l’égalité des chances (discrimination positive)… Sans oublier le Grenelle de l’environnement et l’impossible taxe carbone, les réformes « libérales » de l’Éducation nationale, l’angélisme en matière de sécurité des personnes et des biens, les 100 taxes nouvelles et le maintien de l’ISF…

De même, existe-t-il une politique étrangère de droite différente de celle de gauche ? Évidemment non, quand il s’agit de l’amitié du Qatar, de celle d’Arafat, des dictateurs africains (sauf quand on a une vengeance personnelle à assouvir, comme avec Kadhafi), des repentances partiales à l’égard de nos anciennes colonies, de la condamnation quasi systématique des États-Unis et d’Israël…

La conclusion de Mme Pico-De Prez est lucide, car il en est ainsi depuis la fin de la guerre : « La droite (piégée) ne peut que valider, sauf à sortir du système républicain. Impossible d’échapper au sortilège du cliquet. »

Gabriel Lévy

vu sur : http://www.les4verites.com/politique/financement-des-syndi%C2%ADcats-et-droite-piegee?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+les4verites
+%28les+4+v%C3%A9rit%C3%A9s%29

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Syndicats