Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 02:00


LIBERTE DE LA PRESSE ET DECADENCE (par Maurice D.)
plus de libertés en France
rose marie bonnemason
http://www.minurne.fr/liberte-de-la-presse-par-maurice-d?&trck=nl-864434-978642-86HTl

ils ont vraiment tous les droits meme de supprimer Corneille faut le faire ???

LIBERTE DE LA PRESSE ET DECADENCE (par Maurice D.)

La dictature progresse à grands pas. Jeudi, le Sénat s'est prononcé sur une "Loi d'habilitation permettant de réformer par ordonnances". Première réforme envisagée : celle du Code civil, mais la loi touche à de nombreux domaines comme pourront le constater ceux qui la liront (le lien est donné en fin d'article).

Qu'il faille de temps en temps toiletter le Code civil pour l'adapter aux nécessités de l'époque sans empiler des articles de lois qui finissent par se contredire, c'est certain. Mais que ces aménagements, décisions et modifications se fassent en dehors du processus législatif est totalement antidémocratique. L'ordonnance est faite pour faire passer en force des décisions que le gouvernement sait impopulaires et dont il sait qu'elles seront difficiles à avaler par les élus de l'Assemblée et du Sénat.

Cela dit, il ne faut pas dramatiser non plus, les ordonnances, et décrets lois qui en sont le synonyme, ont été utilisées plus d'une fois par toutes les Républiques, et dernièrement par le gouvernement Juppé. De plus, ce qui est visé dans les 15 articles ne changera pas grand-chose à la situation actuelle, simplifiera seulement peut-être un peu le travail des juges dans les domaines concernés. Car, comme d'habitude, ce n'est qu'une ébauche de réforme.

Mais on peut être inquiet quand on constate que ces entorses à la démocratie se multiplient : un quasi viol de la Constitution par le ministre de l'Intérieur appuyé par Bernard Stirn du Conseil d'Etat ; cette loi liberticide du gouvernement par ordonnances ; la censure des grands textes classiques (Corneille entre autres où ce qui pourrait froisser les "maures" dans Le Cid est supprimé) par l'Inquisition de l'Education nationale (*), etc. Ces atteintes à la démocratie dans un aussi court laps de temps, ça commence à faire beaucoup !

La surprise est que le président n'en ait pas dit un mot dans sa conférence de presse. C'était pourtant l'occasion de montrer qu'il voulait aller vite pour procéder à l'euthanasie de la France en même temps qu'à celle des malades en fin de vie.

La seconde surprise est que dans la troupe des 585 journalistes présents dont plusieurs étaient des spécialistes des affaires juridiques, aucun n'ait posé de question sur ce sujet sensible.

Mais étonnant seulement si l'on ne sait pas que "la liberté de la presse n'est que celle de ceux qui la contrôlent" (Al Pacino dans Révélations).

Et pas étonnant du tout quand on a compris qui est vraiment le personnage d'apparence bonhomme faisant office de président par suite d'une erreur de casting. Jeudi matin sur iTélé, Christine Boutin l'a traité d'hypocrite, menteur et d'une violence inouïe avec les femmes. Elle parlait bien sûr en pensant à Valérie Trierweiler au Val de Grâce, qui attend en vain la visite de son homme et à celui-ci qui annonce froidement et les lèvres pincées qu'il la laissera mariner un mois (confirmé sur BFMTV par H. Désir ce matin) avant de la rassurer ou de la balancer "comme un vieux kleenex".

[...]


L'entourage de François a lui aussi dénoncé cette dureté réelle et glaciale du bonhomme derrière les rondeurs du corps et du langage et les petites blagues faites pour masquer sa violence, une violence qu'il maîtrise de moins en moins.

Sa déclaration sur le pape qui "peut être utile" confirme cette muflerie présidentielle. "Utile", mais à quoi ? Juste à lui ramener le vote des cathos tentés, comme une partie de plus en plus importante de la gauche, par la droite ou l'abstention ? Il veut gouverner seul, vient de le prouver avec sa loi sur les ordonnances, et trouve que les autres, ministres, députés, journalistes et peuple le gênent lui qui est, croit-il, le plus intelligent de tous puisqu'il les a tous roulés dans la farine et que, le sachant, ils continuent à lui lécher les bottes. Même Valls.


La cellule élyséenne que Hollande a mis en place avec mission de trouver tous les moyens d'empêcher le retour de Sarkozy a été priée récemment de diversifier son activité en s'intéressant à tout ce qui pourrait contribuer à dézinguer Valls.

Pour le moment ils en sont à éplucher la moindre de ses paroles, le plus petit de ses actes, à sonder les trous dans son emploi du temps depuis qu'il était à la maternelle, à recenser ses relations, ses femmes, à trouver des photos ou des vidéos compromettantes, comme celle où on le voit béat au milieu d'une bande de jeunes faisant la quenelle. Objectif : trouver quelque chose qui, habilement "fuité", permettra de faire pression sur Valls ou mieux, de le "neutraliser" pour le mettre définitivement hors d'état de nuire à l'apprenti dictateur.

Maurice D.

Lien destiné à ceux qui auront le courage de prendre connaissance du texte complet du projet de Loi : http://www.senat.fr/leg/pjl13-175.html

merci à rose marie bonnemason

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique