Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 01:20

familleromaucafe.jpgSelon un document de la police judiciaire, le nombre de ressortissants roumains mis en cause dans les crimes et délits a bondi de près de 70%. En particulier, la criminalité liée aux mineurs roumains a bondi entre 2009 et 2011 : + 102,92%, avec plus de 5000 mis en cause l’an dernier, en grande majorité dans des affaires de vols, d’agressions et d’escroqueries.

La criminalité liée aux mineurs roumains a bondi de 102,92% entre 2009 et 2011. En grande majorité des affaires de vols, d’agressions ou d’escroqueries. Les chiffres sont sans appel. Depuis trois ans, la délinquance commise par les ressortissants roumains explose en France. C’est le constat d’une note de sept pages rédigée le 8 juin dernier par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) que nous nous sommes procurée et qui brasse les statistiques de criminalité de 2009 à 2011 relatives « à la délinquance commise par les ressortissants bulgares et roumains », un suivi statistique lié à la délicate question de la présence de Roms en France. […]

La moitié de cette criminalité sévit dans seulement cinq départements, Paris, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, le Rhône et les Bouches-du-Rhône. [….]

«Il y a une logique de concentration près des grandes villes et dans les secteurs touristiques», analyse une source policière. «Ce sont toutes ces grappes d’enfants chapeautés par des réseaux criminels qui volent des portables, attaquent leurs victimes près des distributeurs automatiques de billets ou jouent les pickpockets dans le métro parisien», ajoute un policier.

Des réseaux structurés ont déjà été identifiés et pour certains démantelés, notamment à Paris où depuis plusieurs mois des policiers roumains sont détachés en permanence, notamment pour aider à l’identification des mineurs : «C’est le gros problème : ils n’ont pas de papiers, on les retient quelques heures, on les place en foyer d’où ils s’échappent à loisir. Il n’est pas rare d’arrêter les mêmes deux fois dans la même journée», soupire un flic parisien. […]

Le Parisien

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration