Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 02:26

S’il fallait une seule preuve que la France de Monsieur Hollande n’est plus prise au sérieux et encore moins crainte par personne, Poutine vient de nous l’administrer.

Accorder la nationalité russe à Depardieu, acteur déclaré quasiment traître à la nation et misérable individu par les plus hautes autorités de la République française démontre le peu de cas que le tsar actuel fait de nos dirigeants. Bon, m’objecterez-vous, les Français n’en font pas grand cas non plus. Il n’empêche. Par-delà Hollande et Ayrault, c’est un peuple de 65 millions d’individus qu’on méprise.

Poutine se prendrait-il pour Catherine II nous soustrayant Diderot et les tableaux de Rembrandt de la collection Crozat afin de faire briller son piètre Ermitage ?

C’est assez ! Hollande doit immédiatement mobiliser les troupes que ses coupes budgétaires dans la Défense nous ont laissées. Il doit nommer Harlem Désir généralissime et le parachuter avec un commando de fiscalistes du parti socialiste sur le Kremlin pour leur imposer un nouveau code des impôts qui désorganisera leurs arrières.

Après cela, l’invasion sera une promenade de santé. D’ailleurs, en hiver, c’est bien connu, les Russes sont amorphes. Au passage, un petit détour par l’Angleterre pour bouter Cameron hors de son royaume ferait un utile prolongement à cette opération d’assainissement politique.

Si quelques opposants venaient, en France, se dresser contre ce sursaut indispensable de patriotisme, Hollande pourrait utiliser sans états d’âme l’article 16 de la Constitution pour les réduire au silence.

Nul doute que le Conseil constitutionnel, qui lui obéit au doigt et à l’œil, approuvera ce recours aux plus vitales dispositions de notre droit.

Vive la République, vive la Finance ... euh la France !


source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers