Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 02:03

Hebergeur d'image

Alors on expose « ses noirs », « ses homosexuels », « ses femmes », « ses handicapés » sans enquêter sur les places qu’ils occupent et sur les places qu’ils peuvent occuper. Il ne faut pas s’étonner du décalage entre l’ampleur de la communication sur la diversité et le peu de mesures concrètes mises en place pour combattre les préjugés, seul moyen de réduire les inégalités…

De nombreux organismes qui prétendent lutter « pour l’égalité des chances » sont de simples gadgets de bonne conscience produisant parfois eux-mêmes des discours discriminants.

Certaines entreprises croient qu’en embauchant des salariés de couleur et de sexe différents, elles font de la diversité. Elles n’ont toujours pas compris que deux « noirs » peuvent être très différents, et qu’ »un blanc » et « un noir » peuvent être complètement similaires s’ils ont grandi dans la même montée d’escalier, avec les mêmes professeurs et les mêmes copines. [...]

Certaines entreprises croient que la diversité prévient la discrimination. C’est bien la preuve qu’elles ne l’ont pas atteinte. A moins que leur diversité ne se répartisse par étages : les noirs à la sécurité, les femmes à la communication, les homosexuels à la coiffure, les hommes blancs hétéros sortant tous des mêmes écoles à la direction… [...]

Pour faire en sorte que tous les Hommes soient libres et égaux, encore faut-il reconnaître qu’ils ont tous « quelque chose en commun ». Ce n’est pas le « droit à la différence » qui pose problème mais bien « le droit à la similitude », lorsqu’on a une différence… La volonté affichée de lutter contre les discriminations n’a pas combattu la catégorisation qui consiste à appréhender certains individus à partir de l’idée qu’on se fait d’une seule de leurs caractéristiques identitaires. Pendant des années, les discriminations ont été niées. Puis, à peine énoncées, celles liées à l’origine et à l’orientation sexuelle ont disparu sous le flot des autres discriminations, ce qui n’a pas permis de travailler leur aspect historique et les préjugés qui les sous-tendent.

Pour les uns, les discriminations liées à l’origine sont contestées au profit d’un problème de classe et/ou de territoire. Autrement dit, les discriminations des personnes de couleur ne seraient pas liées à des préjugés mais à leur niveau social et à la ghettoïsation des cités.

Pour d’autres, les discriminations liées à l’origine seraient tout à fait explicables par le « handicap culturel » des discriminés… Cette perception est partagée par ceux qui n’ont toujours pas compris qu’on peut avoir une peau foncée et être de culture française.

Jusqu’à aujourd’hui, pour eux, être Français, c’est être blanc. [...]

Huffington Post

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société