Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 02:50
Une manifestation contre des expulsions en Seine-Saint-Denis. 43% des immigrés ont une origine africaine. Photo © SIPA
 

Démographie. Le nombre des immigrés augmente, leur proportion est à son plus haut niveau, et cette immigration est à dominante africaine. Voilà ce que disent les statistiques.
 
Six millions d’immigrés. Et leurs enfants 
 
Combien y a-t-il d’immigrés en France ?
 Cette question, pourtant simple, ouvre aussitôt d’incessantes controverses.
 Il est vrai que les chiffres varient selon les sources et que les définitions prêtent à confusion. 
Nous avons tenté d’y voir plus clair, sans passion ni tabou.
L’Insee dénombrait 3,9 millions d’étrangers en 2012.
 Les immigrés sont plus nombreux : 5,8 millions, près de 9 % de la population. 
On entend par immigrés les personnes “nées étrangères à l’étranger et résidant en France”. 
Depuis leur arrivée, 4 sur 10 ont acquis la nationalité française, par naturalisation ou par mariage. Leur nombre a augmenté tout au long du siècle dernier : en métropole, 1 million d’immigrés au début du XXe siècle ; 2,3 millions en 1954 ; 4,2millions en 1990 (“France, portrait social – édition 2013”, Insee).

À ce chiffre, on ajoute celui des enfants d’immigrés pour avoir une vue globale et plus précise des effets de l’immigration sur le peuplement de la France : 6,8 millions en 2012. 
« Tant en proportion qu’en nombre, cette “deuxième génération” est la plus nombreuse de l’Union européenne », remarque l’Insee.

La somme des deux (immigrés + enfants d’immigrés) fait 12,6 millions de personnes : près de 19 % de la population totale.

 Selon l’Insee, cette proportion atteint même 27 % dans la tranche des 25-54 ans, celle qu’on retient pour mener des comparaisons internationales.

 Là encore, « l’ensemble des première et deuxième générations est plus élevé en France qu’au sein des autres pays les plus peuplés de l’Union européenne »

La Suède vient immédiatement après (25,8 %) mais ses immigrés arrivent pour l’essentiel de Finlande, d’Irak et de Pologne.

Il faut ajouter que la répartition des immigrés sur le territoire français est très inégale : 38,5 % de la population francilienne est d’origine étrangère. 
Un chiffre qui va croître dans les prochaines années, puisque 46 % des enfants nés en Île-de-France en 2011 avaient au moins un parent immigré (65 % en Seine-Saint-Denis, 50 % dans le Val-de-Marne, 49 % dans le Vald’Oise, 45 % à Paris).

Une forte dominante africaine 

La part des Européens n’a pas cessé de baisser : ils représentent moins de 4 immigrés sur 10, au lieu de 1 sur 2 en 1990. 

Les Portugais sont restés les plus nombreux jusqu’en 1999 mais leur part s’est réduite du fait des décès et des retours dans leur pays, comme celles des Espagnols et des Italiens (même si la crise suscite de nouveaux départs vers la France depuis 2012)...lire la suite...

source
vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/12/grand-remplacement-la-verite-des.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration