Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 00:03

Entre 150 et 200 personnes ont défilé ce matin dans les rues d’Hellemmes contre le projet d’installation de cinq familles Roms dans la commune. Le maire Frédéric Marchand a été pris à parti.

« Les Roms chez Monsieur le maire ! les Roms dans son jardin ! »

« J’ai failli me faire lapider… J’ai eu peur. » Le maire

Les manifestants s’étaient réunis devant le parc où la commune devrait installer un village d’insertion comme ailleurs dans la métropole. Ils ont ensuite pris la direction de la mairie en scandant des slogans hostiles à la population Roms. Mais en arrivant devant l’hôtel de ville, un dispositif policier leur barrait l’entrée.

Le groupe a donc fait demi-tour pour tenter de trouver le maire dont il réclame la démission. Ils l’ont finalement trouvé dans une salle communale un peu plus loin. Le dialogue a été vif, Frédéric Marchand a été bousculé. Le ton est monté. Il y a eu certains crachats dans la foule et même quelques coups de pieds. Face à cette impasse, le maire a voulu partir mais les manifestants lui ont barré la route. Il a fallu user des coudes. Tout en l’insultant, des membres du cortège ont même tenté de poursuivre le maire lorsqu’il s’est échappé par une porte.

La troupe a ensuite quitté la salle communale. Un peu plus tard, Frédéric Marchand a confié devant la presse qu’il avait eu peur, mais déterminé plus que jamais à poursuivre son projet.

Nord Eclair

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration