Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 21:42

EN DIRECT. Chômage : Hollande annonce un nouveau contrat aidé pour les seniors

«C'est une émission très importante», reconnaissait son entourage, ce jeudi matin, dans nos colonnes. L'occasion de renouer avec les Français pour celui qui est devenu, au fil du quinquennat, le  le plus impopulaire de la Ve République. Preuve que l'enjeu est de taille, François Hollande n'avait rien à son agenda ce jeudi, préférant préparer son intervention notamment lors d'un déjeuner avec ses principaux collaborateurs. Le chef de l'Etat devrait donc -selon la formule consacrée- «fendre l'armure» et «s'expliquer», sur «les difficultés rencontrées».

Surtout, il se rendra sur le plateau d'«En direct avec les Français» avec en  l'objectif d'«ouvrir le deuxième temps du quinquennat». Selon son entourage, le président de la République devrait donc profiter de son passage que TF1 et RTL pour «annoncer de nouveaux chantiers, des initiatives». 

>> L'intervention de François Hollande minute par minute : 

L'émission en direct sur RTL


21h11. «Des bottes de sept lieues» pour les réformes. «Il faut faire des vraies réforme», insiste Karine. «On va prendre des bottes de sept lieues si c'est nécessaire», lui répond François Hollande. «Il faut réformer l'Etat, les collectivités locales, pour faire des économies», commence-t-il, avant d'égrainer : «On va faire le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) pendant quatre ans» ; «le 1er janvier 2015, la feuille de paie des salariés payés au SMIC et un peu plus, ce sera zéro charge».

A LIRE. CICE, mode d'emploi

21h07. Hollande défend le dialogue social. «En ce moment même, il y a une négociation entre les représentants du patronnat, des PME (...) pour une rénovation du dialogue social», se félicite François Hollande. «Il y a besoin de reconnaître des partenaires. On a besoin aussi, au niveau local, d'une négociation», dit-il à son interlocutrice qui reproche aux syndicats d'être source de blocages. «S'il n'y a plus de syndicats, d'organisation patronales, comment fait-on?» lance-t-il. 

21 heures. Hollande vante son «choc de simplification». Le président de la République commence par «remercier» son interlocutrice, la félicitant de créer des emplois. Il rappelle ensuite les mesures mises en place, depuis le début du quinquennat. «Je vous remercie de ce que vous faîtes, les autres gouvernements avant vous ne l'ont pas fait (...) Mais c'est pas de nature à créer des emplois en France», rétorque la chef d'entreprise. «Il faut aller plus loin», admet François Hollande, notamment qu'«on puisse baisser certains impôts». «Ce qui vous intéresse aussi, c'est la simpification. Donc, j'ai mis le paquet sur la simplification», rappelle le chef de l'Etat.

20h59. Au tour de Karine, chef d'entreprise. «Pourquoi les entreprises n'embauchent-elles pas assez ? Parce qu'elles ne sont pas assez compétitives», lance d'emblée la jeune femme.


20h56. Hollande aux seniors : «On a besoin de vous!» «A 50 ans, comme à 60 ans, on est en pleine force de l'âge. On a plein d'envie, plein de vitalité à donner... On a besoin de vous, madame !» conclut le président de la République.

20h50. Hollande annonce le retour de l'ASS pour les chômeurs à l'âge de la retraite «J'ai décidé pour les personnes qui ont toutes leurs annuités, qui ont plus de 60 ans et qui ne trouveront plus l'emploi jusqu'à 62 ans (...) pour ces personnes, on pourra avoir cette prestation» qui avait été supprimée, afin de «les conduire à la retraite», déclare le président. 

20h49. Hollande annonce un nouveau contrat aidé pour les seniors au chômage.«J'ai introduit le contrat de génération», l'une de ses promesses de campagne, rappelle le locataire de l'Elysée. «J'ai également souhaité que pour les formations, on mette la priorité sur les seniors», souligne-t-il encore. «J'ai proposé aussi qu'on puisse, pour les seniors, les mettre dans les entreprises de manière à ce qu'ils puissent avoir une nouvelle expérience», continue le chef de l'Etat, qui annonce une nouvelle mesure : «On mettra en place un contrat pour ces personnes (NDLR : les seniors au chômage qui n'ont pas toutes leurs trimestres de cotisations) qui les conduiront à un emploi, soit dans une entreprise, soit dans une collectivité, payé par l'Etat.»

20h46. Joëlle, 60 ans, au chômage depuis deux ans, interroge le président. Que compte-t-il proposer aux seniors qui se retrouvent au chômage sans pour autant pouvoir prétendre à la retraite ? Le chef de l'Etat entame un dialogue, demandant notamment à son interlocutrice si Pôle emploi lui a proposé des formations. «Vous n'êtes pas seule dans ce cas, il y a 800 000 personnes de plus de 50 ans qui sont au chômage et il y a un million de personnes qui sont au chômage depuis plus de deux», déplore François Hollande. «Alors qu'est-ce qu'on fait ?» lui demande-t-on.

20h45. Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas. «J'ai pu commettre des erreurs», notamment sur le chômage, en pronostiquant une «inversion de la courbe du chômage» pour 2013, reconnaît François Hollande, confirmant qu'il ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas. «Si je n'y parviens pas à la fin de mon mandat, vous pensez que j'irai devant les Français» en 2017, s'interroge-t-il. «Les Français seraient implacables et ils auraient raison.»

Le chômage 
PAS FAIT Hollande a cessé depuis un an de promettre l'inversion de la courbe du chômage. En septembre, le cap du demi-million de chômeurs supplémentaires depuis mai 2012 a été franchi, portant leur nombre à 3,43 millions. Face à ce lourd bilan, et faute de croissance perceptible, les députés PS ont voté lundi un amendement au projet de budget rajoutant 45 000 emplois aidés pour 2015, portant le total à 445 000. Quant à la promesse d'un remboursement des aides publiques pour les entreprises qui délocalisent, ce n'est pas fait.



20h44. Hollande «Je dois être serein.» Quid du «président normal» ? «Les circonstances sont exceptionnelles. La présidence de la République est exceptionnelle (...) Mais le président ne doit pas y mettre ses propres excès», rétorque François Hollande. «Je dois avoir le cuir tanné, être serein, avoir du sang-froid», «être normal pour réussir une fonction exceptionnelle».

 

vu sur : http://www.leparisien.fr/politique/en-direct-l-emission-de-francois-hollande-face-aux-francais-06-11-2014-4271483.php

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique