Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 01:46

La standing ovation des membres du Congrès américain au Président ukrainien le 18 septembre 2014

 

Le Président russe V. Poutine vient de signaler une augmentation de l'activité des services spéciaux étrangers en Russie sur l'année 2014. Cette nouvelle semble être largement confirmée par l'acte que les Etats Unis sont sur le point d'adopter. Selon celui-ci, la représentation américaine en Russie va être augmentée, seuls des américains pourront occuper les postes à responsabilité, si petite soit-elle, dans l'ambassade à Moscou et la guerre cybernétique est déclarée. Dans ce contexte, l'Ukraine reste une pièce maîtresse de la guerre déclarée.

 

Dans le Bill H.R. 4681, les Etats Unis prévoient une modification dans le fonctionnement de l'ambassade américaine à Moscou. Alors que la pratique veut qu'il soit normal de recourir à la participation des résidents locaux pour les postes qui ne sont pas des postes de direction, le projet de loi renforce la présence américaine en obligeant d'employer des citoyens américains, dès que le poste en question contient la moindre part de responsabilité, même si le travail est technique. Par ailleurs, le Congrès oblige à une vérification détaillée des antécédents du candidat. 

 

Autrement dit, la présence russe doit être diminuée au maximum dans les structures américaines en Russie, ce qui démontre une méfiance chronique, même envers ces pauvres naïfs qui cherchent leur salut dans la reconnaissance américaine. Toutefois, la "5e colonne" n'y trouvera certainement rien à redire, elle n'est pas formée à critiquer son employeur.

 

Par ailleurs, dans tous les établissements diplomatiques et consulaires en Russie, dans les pays limitrophes et dans l'espace post-soviétique, il est impératif de mettre en place un système spécial de protection des données. La peur de la fuite d'information semble atteindre le niveau de la paranoïa, ou bien ce qui est à cacher renverrait le rapport de la CIA sur les tortures à une lecture pour les enfants le soir.

 

Enfin, toujours dans la suite de ce qui vient d'être précisé, une coopération renforcée se met en place avec l'Ukraine dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité. Il est vrai que l'Ukraine en a besoin aujourd'hui, où l'on compte plusieurs structures comme Cyberberkut, qui luttent contre le régime. Ils ont, par exemple, pu entrer dans le système de l'OTAN, et justement dans leur centre de défense informatique. Ce sont également eux qui ont pris les documents concernant l'aide militaire américaine à l'Ukraine, ou encore ont forcé 37 sites polonais, dont celui de la Bourse ou de la Présidence.

 

Ainsi, pour ceux qui avaient encore des doutes, la guerre est déclarée, même si la bataille des tanks n'est pas encore décidée. Si l'on y ajoute l'aide militaire officielle que les Etats Unis vont apporter à l'Ukraine sous forme d'armes létales et le renforcement des sanctions contre la Russie, on complète le tableau. Et pour l'illustrer, tout autant que pour en comprendre la profondeur, il est intéressant de rappeler les paroles du député André Makarov lors de l'émission hier soir de Soloviev.

La panique du début de semaine concernant le rouble a été parfaitement organisée. Les gens recevaient des SMS leur disant de retirer tout de suite leur argent de la banque, que la Sberbank (la plus grosse banque de Russie) était à cours de liquidité etc etc etc. Evidemment cela a contribué à provoquer une certaine panique.

Pour A. Makarov, ce n'est pas une simple chute du rouble liée aux sanctions, à l'insuffisance du tissus économique ou à la baisse du prix du baril de pétrole. Tous ces éléments existent et jouent leur rôle, or ils ne peuvent expliquer à eux seuls ce qui se passe avec la monnaie nationale quand les indicateurs économiques du pays ne sont pas dans le rouge.Il s'agit d'une véritable guerre financière, d'une attaque ciblée et profonde sur le système financier russe.

 

Le combat entre les Etats Unis et la Russie se précise et les armes se diversifient tout autant. Nous ne sommes, hélas plus à l'époque de la bataille de Koursk. Il est peu vraisemblable que la Russie fasse entrer ses armées en Ukraine, il est peu vraisemblable qu'elle soit directement attaquée militairement. Ce qui ne signifie pas que la guerre n'a pas déjà commencé. Elle est simplement plus complexe et plus totale. 

 

Elle touche le recours aux forces armées, mais sur d'autres territoires, frontaliers. 

Elle concerne l'information, avec la mise en place d'une politique de communication de guerre: les gentils c'est nous et les nôtre, quoi qu'ils fassent, car les méchants sont les autres. Cela est fondamental pour remonter le sentiment patriotique surtout quand l'essentiel manque, comme en Ukraine, et que la vie courante ne peut plus être garantie par un Etat en faillite. 

Elle est économique et financière, car les populations russes ont prix le goût de bien être et le but est de leur faire comprendre ce qu'ils peuvent perdre s'ils continuent à soutenir leur Président.

 

 

Tout cela finit par ressembler à ce vieux film américain Le bon, la brute et le truand. Je vous laisse libre de la distribution des rôles.

 

vu sur : http://russiepolitics.blogspot.fr/2014/12/etats-unis-russie-les-armes-se-precisent.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+RussiePolitics+(Russie+politics)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International