Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 02:54

Le Monde l’annonce dans son édition du 18 novembre 2013 :

Le gouvernement socialiste a procédé en 2013 à 46.000 régularisations d’immigrés clandestins. Ce sera environ 16.000 de plus que ce que faisaient les gouvernements précédents, qui régularisaient 30.000 sans papiers par an en moyenne.

A noter les procédés malhonnêtes utilisés par le Monde. Ayant bien conscience qu’une bonne partie de son propre lectorat en a plus qu’assez de l’immigration, le Monde affiche un titre ambigu « Immigration : 16.000 régularisations de plus en 2013 ».

La plupart des lecteurs vont probablement comprendre que les 16.000 correspondent au total des régularisations de 2013. Le nombre réel (46.000) n’est lui mentionné qu’au milieu de l’article, noyé au milieu d’un fatras d’informations de moindre intérêt.

De plus, l’article en ligne étant réservé aux abonnés, la plupart des lecteurs du site ne prendront connaissance que du titre et du début de l’article, qui eux sont accessibles à tout visiteur. Autrement dit ils n’auront pas connaissance du chiffre réel.

Extraits de l’article en question :

 

Immigration : 16 600 régularisations de plus en 2013

LE MONDE | 16.11.2013 à 10h20 • Mis à jour le 16.11.2013 à 11h33 |Élise Vincent

[...]

EXTRÊME PRUDENCE

C’est d’autant plus vrai que la Place Beauvau a procédé à un arrondi audacieux. Le nombre précis de régularisations opérées au titre de la circulaire de 2012 est en réalité de 16 600, et le total des régularisations pour 2013 sera de 46 000.Soit une hausse de 55 % par rapport aux 30 000 régularisations annuelles au fil de l’eau que les gouvernements précédents – y compris de droite – réalisaient sans les assumer publiquement.

[...]

En mai 2012, M. Valls a ainsi supprimé les barrières qui gênaient la recherche d’emploi en France des étudiants étrangers. Quelques semaines plus tard, il publiait une circulaire limitant le placement en rétention des familles. Au mois d’août, il a confirmé l’assouplissement de l’accès à la nationalité française (+ 14 % de concernés en 2013). Mais si M. Valls est le ministre préféré des Français, c’est plutôt pour ses prises de position clivantes.

Alors que les élections municipales approchent et que l’électorat de gauche apparaît de plus en plus déçu par les socialistes, la méthode Valls atteint peut-être ses limites. Le 13 novembre, le Réseau éducation sans frontières (RESF), moteur des manifestations lycéennes, a laissé entendre que des consignes avaient été données aux préfets pour ne plus expulser systématiquement de jeunes majeurs scolarisés. Une victoire en sous-main dont RESF ne se serait jamais vanté jusqu’à il y a peu – la pratique existait aussi sous la droite –, mais que le réseau a choisi cette fois de médiatiser, dans l’espoir d’en obtenir plus.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration